Nos conseils pour réussir la composition photo

Dernière mise à jour: 04.10.22

 

Dans le cas où vous êtes à la recherche de bon plan pour trouver les clés de la réussite d’une bonne composition d’image, vous tombez très bien, car cet article vous aidera à améliorer vos performances photographiques en partant de quelques règles photo. Néanmoins, comme dans plusieurs domaines, les principes partagés ne sont là que pour vous donner une idée de ce qu’il est possible de faire, vous pourrez donc vous détacher de ces derniers pour personnaliser votre travail et le rendre plus original. Et pour éviter d’éventuel quiproquo, voyons tout de suite ce que l’on entend par composition photo !

 

Quid de la composition dans le domaine de la photographie

Tout comme dans le domaine de la musique ou encore de la chimie, un photographe qui se respecte doit être en mesure de trouver un bon combo pour que son œuvre soit attractive. En ce sens, la compréhension des différentes bases de la composition ne doit pas être laissée au hasard. Toutefois, il faut savoir qu’en photo, le principe a été fidèlement calqué sur les arts de la peinture et du dessin. Eh oui, l’image et la photographie servent un but commun, celui de faire ressortir le beau via le visuel. Ainsi, la composition photo relève de l’agencement des divers éléments dont elle est pourvue, à savoir : les couleurs, les lignes, les formes, les plants. Le but visé est celui d’avoir un rendu bien équilibré.

 

Principe 1 : les lignes de force et la règle des tiers

La règle des tiers en photo est celle qui est la plus populaire, mais aussi la plus simple à maîtriser. En effet, l’application est relativement facile, car vous aurez uniquement à imaginer que votre viseur est quadrillé pour mettre en valeur 9 zones différentes. Pour ce faire, il faudra tirer mentalement des lignes sur les tiers horizontaux et verticaux. Et si vous avez pour habitude d’intégrer votre sujet à l’intérieur d’une zone précise, sachez qu’il s’agit là d’une erreur de débutant. En effet, l’objectif est de placer ce dernier sur les intersections des lignes horizontales et verticales. Vous l’aurez compris, il ne faut pas chercher à centrer le sujet au milieu de l’œuvre, mais plutôt de le positionner au niveau des points forts.

Dans la même suite logique, on a également une seconde règle qui se focalise sur ce que l’on appelle la ligne de force en photo. Cette règle vise à apporter plus d’esthétique à l’image en stipulant qu’il est nécessaire de placer les lignes naturelles du paysage sur les traits qui servent à sectionner les 9 zones.

Toutefois, pour ne pas entrer dans la banalité et avoir des résultats « bateaux », il faudra également apprendre à se détacher de cette règle de composition pour pondre quelque chose de plus original. En outre, il importe de préciser que certains contextes ne requièrent pas l’application de cette règle, surtout si vous souhaitez mettre en valeur une symétrie.

Enfin, pour les plus fainéants, la bonne nouvelle c’est qu’il existe maintenant plusieurs appareils photo numériques ainsi que des logiciels de photo qui affichent directement la grille. Cela vous évitera ainsi de procéder à un découpage mental.

Principe 2 : se rapprocher du sujet afin que le cadre soit bien rempli

Une super image c’est aussi une photo réalisée avec un cadre bien rempli par le sujet, tous les photographes de renom vous le diront. À ce sujet, Robert Capa n’hésite pas à confirmer : « si vos photos ne sont pas assez bonnes, c’est que vous n’êtes pas assez près », et on comprend facilement pourquoi. En effet, quand le sujet occupe tout le cadre, l’attention de celui qui visualise l’image sera automatiquement orienté vers la cible principale.

Si vous faites des photos de portrait, cette règle vous invite donc à supprimer les espaces qui se situent au-dessus de la tête du sujet. Il est même possible de ne pas prendre la tête entière et donc de couper le haut, l’essentiel étant d’avoir les yeux et le menton.

Dans le cas d’une photo de rue, cette règle prend également tout son sens, car les meilleurs photographes du domaine sont généralement ceux qui s’assurent d’être assez proches de leurs sujets.

Par ailleurs, si le sujet que vous souhaitez insérer dans la composition et le cadre est bien trop éloigné, vous pourrez choisir parmi les 3 solutions suivantes :

  • Recourir à un objectif zoom et bien zoomer afin de l’isoler.
  • Prendre la photo avec un appareil photo doté de plusieurs pixels et procéder ensuite à un recadrage sur ordinateur.
  • Se déplacer.

Vous l’aurez surement compris, le déplacement est essentiel et il représente même la meilleure alternative étant donné que vous serez certainement amené à effectuer un cadrage correct. Et petit bonus, si vous effectuez une focale fixe : la qualité d’image sera parfaite. Bien évidemment, cette règle de l’image peut être personnalisée à votre sauce, étant donné que chaque photographe est libre de choisir la distance focale qui lui semble idéale.

D’ailleurs, certaines situations peuvent contraindre l’artiste à procéder systématiquement à du télézoom (photo animalière ou sportive).

 

Principe 3 : Miser sur l’espace pour valoriser le mouvement et le regard

Bien qu’il soit conseillé de se rapprocher de son sujet, il est important de ne pas procéder à un cadrage trop serré qui risque de l’étouffer. Pour être de bonne composition, la photo doit pouvoir disposer d’assez d’espace pour respirer sans oppression. En ce sens, pour photographier un élément et mettre l’accent sur le regard du sujet ; pensez à laisser assez d’espace sur les flancs du visage, et principalement lorsque ce dernier dirige son regard vers un côté précis.

Pour une cible en mouvement, on reste sur la même règle : cadrer la photo de manière à avoir plus d’espace dans la direction où le sujet s’apprête à aller. Cela permet à l’œil et à l’imagination de se créer directement un scénario sur la suite des choses et du mouvement.

 

Principe 4 : Bien isoler son sujet

Quand on contemple une photo, l’œil se laisse facilement distraire par d’autres éléments. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est primordial que le sujet soit isolé des éléments parasites : poteau, passants, véhicule en arrière-plan … Et contrairement à ce que beaucoup pense, il n’est pas toujours nécessaire de retoucher une image afin d’isoler le sujet. En effet, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour réussir à isoler votre cible et obtenir une bonne composition en photographie.

Tout d’abord, vous pouvez toujours vous rapprocher du sujet pour que ce dernier puisse être au centre de l’œuvre et donc attirer l’attention sur lui. Toutefois, cela ne signifie pas forcément que vous allez devoir centrer votre cadrage à son niveau.

En seconde alternative, vous pourrez également penser à la réduction de la profondeur de champ se trouvant dans les environs. Cela va permettre une atténuation de l’arrière-plan afin de pouvoir mettre l’accent sur le sujet en question. Si vous optez pour cette technique, pensez à vous munir d’un objectif pourvu d’une grande ouverture, à l’exemple d’un 50mm f/1.8. Vous constaterez alors que l’arrière-plan est bien nettoyé et que le sujet demeurera net.  Par ailleurs, le point de netteté ne doit pas être laissé au hasard vu que si vous procédez à une pleine ouverture, la zone de mise au point sera particulièrement affaiblie.

Enfin, vous pourrez aussi utiliser un objectif zoom.

 

Principe 5 : Un bon cadrage qui passe par un cadre naturel

La possession d’un réflecteur de lumière ne pourra pas toujours vous sauver la mise, c’est pourquoi il importe de bien comprendre les bases, notamment : le cadrage naturel.

Le recours à un cadre naturel vous permet non seulement d’accentuer le sujet à photographier, mais aussi de contextualiser votre shooting. Ainsi, vous allez pouvoir vous servir des éléments naturels comme cadre, à l’exemple de l’entrée d’une grotte, d’un rocher, de bâtiments … Eh oui, en ville ou au beau milieu de la nature, l’espace est riche en cadres.

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Principe 6 : Des répétitions pour une photo composition

Savez-vous que l’œil aime errer entre les motifs ? Ainsi pour une belle image naturelle, vous pourrez également jouer cette carte en capturant toutes sortes de motifs que vous percevrez sur place : grille, pots, formes … Vous l’aurez facilement compris, les motifs représentent des éléments artificiels ou naturels qui se composent de lignes, formes, couleurs à répétition. Et pour une mise en valeur du sujet, vous pouvez casser la redondance par un élément ou en centrant votre sujet au milieu des différents motifs.  Il s’agit d’une technique qui est facilement réalisable, mais il vous faudra bien ouvrir l’œil afin de déceler les motifs environnants et ainsi apporter plus d’originalité à vos plans.

 

Principe 7 : Des lignes directrices qui vont guider l’œil au moment de la lecture

En photographie, l’œil est le premier organe sollicité, il convient donc de partir à la découverte de ses habitudes de lecture, de ce qui l’attire et de ce qu’il aime. En toute logique, il est habitué à décrypter les informations en partant du haut vers le bas et de la gauche vers la droite si vous ne mettez pas en place des lignes directrices. En ce sens, ces dernières servent principalement à guider l’œil humain. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle plusieurs photographes vont insérer des lignes directrices ainsi qu’une perspective dans leurs œuvres afin de façonner le regard et l’œil du spectateur de manière à ce que ces derniers aillent vers l’intérieur de l’image.

Dans le cas d’une photo portrait, le modèle devrait avoir le visage situé au niveau des intersections de lignes pour que l’œil soit directement attiré par le sujet.

Et pourquoi ne pas s’en remettre aux diagonales qui généreront plus de mouvement pour une image super ? D’ailleurs, dans le but d’intensifier les lignes de fuite, mais aussi les perspectives, la plupart des photos réussies passent par les objectifs grand-angles.

Principe 8 : la question de la symétrie

Comme il ne faut jamais prendre les règles au pied de la lettre, vous pouvez également surprendre en optant pour des compositions qui vont à l’encontre des précédentes bases. Pour autant, ne négligez pas la symétrie quand vous vous aventurez sur ce chemin. Et pourtant, ce n’est pas une tâche facile de réaliser une photo symétrique, car la moindre erreur de calcul pourrait vous coûter cher. Vous l’aurez compris, il n’y a pas de place pour le hasard, tout doit être tiré au cordeau. Ainsi, vous pouvez :

  • Vous en tenir à centrer un seul sujet dans votre œuvre afin de mettre la symétrie en exergue. Par exemple : vous pouvez photographier un piéton qui se trouve au milieu d’un passage zébré.
  • Essayer de prendre en photo 2 sujets différents en relation de complémentarité symétrique, c’est-à-dire que les cibles doivent avoir une position symétrique, l’une par rapport à l’autre.

 

Principe 9 : la règle de l’impair, vous connaissez ?

Parmi les règles de photo, c’est sans doute la moins connue de toutes même si elle promet un rendu excellent en sortant de l’incontournable spirale de la photo géométrique. Selon la règle de l’impair, il semblerait que l’œil apprécie de voir une image qui met en lumière des objets ou des sujets d’un nombre impair.

Tant qu’il est possible, nous vous conseillons donc d’inclure dans la photo 3, 5 ou 9 éléments, et cela est également valable pour les photos de groupe.

 

Principe 10 : Briser les règles

Dans une composition photo, comme nous l’avons toujours fait comprendre un peu plus haut, il est important de savoir faire la part des choses et de laisser son imagination et sa créativité prendre le dessus, car la photographie est avant tout un art. En ce sens, les théories sont bien plaisantes pour comprendre le fonctionnement des images et de ses compositions, mais il faut aussi savoir s’en défaire. Et comme dans plusieurs domaines, les règles sont généralement apprises pour que l’on puisse les transgresser de la manière la plus correcte.

 

Laisser un commentaire

10 COMMENTAIRES

Nico

August 8, 2022 at 11:08 pm

Encore et toujours ces mêmes règles… ce sont des conseils pour bien débuter et non des règles… mais bref ça aide aux débutants qui ne devrons pas s’y enfermer.
Sinon vos articles sont horribles à lire… aucune illustration et pleine de pub…

Répondre
ProjectManager

August 9, 2022 at 12:33 pm

Bonjour Nico,

Merci de votre commentaire et pour ce retour. Cela nous aide à améliorer notre travail.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre
Gilles

August 4, 2022 at 6:20 am

Des conseils généraux et infondés sans aucun exemple et totalement dénués d’intérêt.

Répondre
ProjectManager

August 5, 2022 at 3:09 pm

Bonjour Gilles,

Merci de votre commentaire et de nous partager votre avis sur notre article.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre
Antoine

August 2, 2022 at 12:18 am

Je pense que vous oubliez une règle fondamentale : il faut laisser respirer son sujet, ne pas cadrer trop serré !

C’est là une règle non seulement esthétique, mais surtout technique.

Ce n’est pas très “joli” si votre sujet est trop au bord de votre photo, mais surtout, il risque alors d’être coupé lors du tirage (surtout en tirage argentique a cause du chevauchement lors de l’exposition, qui peut être de 3 à 5 mm), et lorsque vous le mettez en cadre (le cadre ou le passe-partout recouvrent environ 5 mm de tout le tour de votre tirage). Alors, si on cumule les 2, vous pouvez perdre jusqu’à 1 cm tout autour de votre image ! Du coup, si vous avez “collé” votre sujet à un bord, il sera coupé !

En école photo, on apprend qu’il faut laisser environ 10 % de “vide” autour de son sujet !

(Conseil d’un laborantin qui passe son temps à l’expliquer à ses clients étonnés que leur sujet soit “coupé” sur les tirages !… )

Répondre
ProjectManager

August 3, 2022 at 9:43 am

Bonjour Antoine,

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous laisser un commentaire et de nous partager cette information essentielle pour ceux qui souhaitent réussir dans le monde de la photographie.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre
Aubert

June 12, 2022 at 6:31 am

Je me permettrai de citer le grand Jean-Loup Sieff : “Les photos, ça se fait avec les pieds” et “La technique, il faut en connaître assez pour pas qu’elle t’emmerde !”.
Et Verlaine : “Préfère l’impair.”

Répondre
ProjectManager

June 12, 2022 at 10:10 am

Bonjour Aubert,

Merci pour ce message et pour ce partage.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre
Avril

April 22, 2022 at 7:56 pm

Dommage que vous n’avez pas inséré des croquis pour expliquer ces règles. Sinon bravo pour les règles de bases.

Répondre
ProjectManager

April 23, 2022 at 11:36 am

Bonjour Avril,

Merci d’avoir pris le temps de nous écrire et de nous partager votre avis et des idées sur ce qui manque à notre article. C’est très important pour nous, car cela nous aide à améliorer notre travail.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre