Comment sont faites les photos HDR ?

Dernière mise à jour: 26.11.22

 

La prise de photo ne se résume désormais plus à un appui sur un déclencheur d’appareil photo et à un tirage. Aujourd’hui, les travaux réalisés durant la phase de développement jouent toute leur importance pour fournir des clichés HDR. Voici une définition et les étapes pour réussir une telle capture.

 

Définition du HDR

En comparaison aux machines et autres conceptions technologiques issues de la création humaine, l’œil naturel reste de loin l’outil de capture photographique le plus perfectionné du monde. Cet organe de la vue possède en effet la capacité de distinguer un écart entre une zone claire et foncée juxtaposée, et même presque confondue. Cette faculté appelée plage dynamique permet alors de discerner les subtilités imperceptibles par les appareils photo les plus sophistiqués.

Néanmoins, l’art de la photographie a mis au point le mode HDR, qui cherche à reproduire autant que possible le niveau de détails à exploiter pour chaque cliché. La HDR photo consiste ainsi à réaliser une image proche de celle que les yeux perçoivent. Le hdr – High Dynamic Range – vise à optimiser l’efficacité de votre appareil de prise de vue, en lui donnant la capacité de capturer et de restituer presque autant de détails que l’œil naturel.

Technique de prise de vue

Auparavant, un déclic suffisait pour mettre l’affaire dans la boîte. Mais avec la tendance HDR photo, les techniques et les procédures ont changé. Il s’agit maintenant d’exploiter différents caractères du paysage, du personnage ou de l’objet. Dans ce contexte, la luminance HDR s’obtient plus facilement en usant de différentes possibilités d’exposition. Gardez la pose et le cadrage, puis attendez que la scène soit surexposée, sous-exposée ou idéalement exposée. En vous appuyant sur ces trois principes au moins, vous pourrez réaliser une photo HDR de bonne qualité.

Le meilleur conseil indique que plus vous effectuez de prises, plus vous aurez une belle base pour un produit fini de haut niveau. Pensez à vous servir d’un trépied pour ne pas faire bouger l’appareil lors du déclenchement de l’obturateur. Si possible, profitez également de la fonction « bracketing » de votre appareil photo – si celui-ci en dispose – pour optimiser vos séances de shooting, avec une exploitation automatique des meilleures phases d’exposition intéressantes.

 

Le post-traitement

La prise de vue ne fait pas la HDR photo à elle toute seule. Une étape cruciale doit suivre, matérialisée par les différentes manipulations que vous devez effectuer. Après avoir transféré vos fichiers numériques de votre caméscope Sony vers votre ordinateur, vous pouvez commencer, ou plutôt continuer à travailler sur chaque cliché de manière à en obtenir le meilleur résultat.

Pour vous faciliter la tâche, vous devez vous servir d’un logiciel spécifique de traitement de photo, Gimp par exemple. Celui-ci vous donnera la possibilité de compiler toutes les prises, et procéder à une fusion image, jusqu’à obtention du meilleur cliché HDR qui résulte de votre inspiration.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES