Les bases pour réussir vos photos

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Vous venez d’acheter un appareil photo pour débutant et souhaitez savoir comment le manipuler correctement pour obtenir de belles photos. Eh oui, la photographie nécessite la maîtrise d’une pléthore de techniques qui ne semblent pas toujours être accessibles au début, mais avec de l’aide, vous pouvez y arriver. Pour commencer, apprendre la photographie en prenant connaissance des bases est requis et justement, nous allons développer le sujet dans cet article.

 

Choisir entre orientations portrait et paysage

Orientation portrait

Connu par son format vertical, il est adapté pour faire de belles photos de portrait. Il est également approprié pour toutes les actions qui se produisent dans une direction en hauteur. Le dynamisme de l’image sera renforcé. Petite astuce, lors de la prise de vue, pensez à tenir correctement le boîtier avec les bras alignés au corps.

Orientation paysage

Ce format horizontal est recommandé pour la prise de vue de paysages. Il est aussi conseillé quand il s’agit de capturer en image un groupe de personnes. Pour un résultat impeccable, l’espace de gauche à droite devrait figurer dans la vision. Vous obtiendrez ainsi un semblant de distance, d’ampleur et d’équilibre.

Trouver le bon point de vue

Avant de prendre la photo, l’une des bases de la photographie est de savoir bien se placer. La position doit être choisie suivant le sujet et ce que l’on souhaite exprimer à travers. Pour un portrait par exemple, être proche de la personne est essentiel. C’est ainsi normal si les photographes ne cessent de changer de localisation pour avoir un meilleur cadrage. Voici les 3 différents points de vue en photographie numérique.

1. Plongée

Il s’agit d’un point de vue en hauteur, c’est-à-dire que le photographe se place au-dessus et oriente le boîtier vers le bas. L’image prise est déformée et apporte une sensation de solitude au sujet.

2. Contre-plongée

Comme indiqué par son nom, c’est le contraire de la plongée. Le sujet se situe en hauteur avec une impression de puissance et d’autorité. Le photographe se place quant à lui en dessous avec le boîtier dirigé vers le haut. Avec ce point de vue, les éléments sont mis en évidence.

3. Hauteur d’œil

On parle de hauteur d’œil lorsque le photographe se positionne à une hauteur identique à la cible. La forme du sujet est ainsi reproduite correctement sans aucune déformation. Ce point de vue est utilisé pour les portraits et nécessite une focale de 50 mm à 135 mm.

 

Le cadrage

Également nommé valeur de plan, le cadrage est un élément de base du réglage de l’appareil photo que l’on doit apprendre en premier. Voici les différents plans en photographie :

PE – Plan d’ensemble

Le sujet ainsi que le lieu ont la même valeur, mais le sujet est plus identifiable contrairement à ce que l’on retrouve sur un plan général. Néanmoins, le point de ralliement de ces 2 techniques repose sur l’utilisation d’une courte focale qui est conseillée pour obtenir une large zone de netteté.

PG – Général

Il désigne et place le sujet dans son environnement. La courte focale est recommandée pour une meilleure valorisation de l’ensemble. Cela permet également de gagner en profondeur de champ.

PM – Moyen

Avec ce cadrage, le sujet est représenté dans son intégralité et il se distingue optimalement du décor. L’on peut choisir aussi bien une courte focale qu’une longue selon la distance où l’on souhaite se situer.

PA – Américain

Ce nom est issu du plan utilisé pour la prise de vue des westerns qui laissait paraître leurs revolvers. Le sujet doit alors être photographié à mi-cuisse. Même si cela ressemble à un portrait, il est recommandé de faire usage de longues focales.

GP – Gros plan

Il s’agit d’une photographie où l’on met en valeur le sujet avec ses détails sans montrer le décor qui se trouve autour.

TGP – Très gros plan

C’est un équivalent du gros plan, mais il ne concerne qu’une petite partie du sujet. Vous l’aurez compris, ici l’on peut apercevoir tous les détails. Cependant, pour ces 2 cadrages, l’éclairage est essentiel pour rester fidèle à la réalité.

PR – Rapproché

Il s’agit d’une mise en valeur d’une zone bien définie de la cible. Il peut être utilisé en format portrait où l’on distingue 2 types de plans : poitrine et taille. Ces derniers vont déterminer la limite du cadrage.

 

Les règles de composition

Cheminement visuel

Lorsqu’on débute, l’une des bases de la photographie est de savoir observer les images. Suivant des études scientifiques, les humains ont un cheminement visuel identique. En ce sens, quand on regarde une photo, la trajectoire de notre œil est la même pour chaque groupe ayant la même culture. L’on peut par exemple voir le cheminement en Z qui définit un balayage vertical de haut en bas et horizontal de gauche à droite. Ce dernier est plus apprécié, car il est jugé plus reposant pour les yeux, ce qui n’est pas le cas d’un cheminement.

Hormis ces points forts, d’autres caractéristiques font que des zones attirent beaucoup plus l’œil. Ces dernières sont souvent représentées par des parties avec de grandes formes, des sujets qui semblent être proches, des couleurs contrastées, mais aussi des séquences dont la netteté a été mûrement travaillée.

La règle des tiers

Originaire de la règle du nombre d’or, c’est une méthode qui consiste à définir une proportion pour le sujet. Des lignes fictives sont alors à former de sorte que la photographie soit divisée en 3 parties équivalentes en longueur et en largeur. Cette méthode est valable aussi bien en photo qu’en vidéo et une fois maîtrisée, il devient habituel d’avoir ces lignes dans l’imagination dès que l’on se positionne pour prendre une photo. 

Cela peut être un réflexe pour les amateurs de cadrer au centre le sujet, mais cela reste trop classique. Pour donner plus de dynamisme, cette règle recommande un cadre au tiers du viseur c’est-à-dire à la rencontre des 4 points des lignes. En effet, ce dernier attire à l’instinct l’œil. Il est alors nécessaire de mettre à l’intérieur de ces zones des éléments importants du sujet pour captiver celui qui visualise la photographie.

Composition et équilibre

La composition d’une photo (volume et masse) doit être équilibrée pour obtenir un rendu régulier et agréable. Les masses plus grandes et en couleur attirent mieux l’attention. Elles doivent aussi figurer à une bonne distance. Il est ainsi conseillé de placer les éléments importants sur les divers points forts afin de gagner en équilibre.

Voici un petit tuto de la photographie pour mieux éclairer votre lanterne. S’il s’agit par exemple d’une image où l’on veut capturer un bord de la mer, il est conseillé d’avoir la mer et le ciel sur la diagonale de droite étant donné que ce sont des zones éclairées. Sur le côté opposé, à gauche, vous pourrez essayer de cadrer les rochers, car ils confèrent un visuel sombre. La couleur bleue donne plus de lumière à la photo c’est pourquoi elle doit dominer. L’image sera alors plus plaisante à admirer.

S’il s’agit d’une prise de vue d’une cible humaine ou vivante, le sujet devra, en toute logique, servir de point fort. Pour un joli portrait, pensez à mettre l’œil de la cible en valeur.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Sensibilité

Toujours dans les bases de la photographie, la sensibilité est une caractéristique définie par l’échelle ISO qui détermine la sensibilité en fonction de la lumière. Quand l’ISO est élevée, cela signifie que votre dispositif a une grande sensibilité.

L’exposition ne dépend pourtant pas de cette quantité de lumière, plus elle est réduite, plus une luminosité importante est requise. Une sensibilité basse diminue le risque d’avoir des grains sur la photo. La norme veut que l’échelle soit aux alentours de 100 pour obtenir une sensibilité suffisante.

 

Exposition

Cela concerne l’abondance de lumière obtenue par le capteur ou le film de l’appareil photo avant de débuter la photo. Le réglage de l’exposition de la photo doit se faire suivant 3 paramètres différents :

 – La vitesse d’obturation qui est égale à la durée.

 – La sensibilité qui désigne la méthode par laquelle la lumière pénètre.

 – L’ouverture photo qui se rapporte à l’ajustement et aux régulations de la qualité.

 

Focale et ouverture

La lumière passe par de nombreuses lentilles une fois entrées dans l’appareil photo. Ces lentilles sont réparties en diaphragme. L’on peut ainsi régler l’exposition en ajustant l’ouverture de ces diaphragmes. Lorsqu’elle est réduite, la netteté de l’image est améliorée et quand elle est grande, l’ouverture va diminuer la profondeur de champ. Souvent, vous verrez des chiffres pour le réglage de ces ouvertures : 1 – 1,4 – 2 – 2,8 – 4 – 5,6 – 8 – 11 – 16 – 22 – 32 – 64. Les chiffres élevés indiquent une petite ouverture de l’appareil photo.

Cet ajustement de l’ouverture du diaphragme est inséparable à la sélection de la focale. Quand cette dernière est importante, un zoom peut être fait pour capturer les détails, mais cela présente tout de même un risque de déformation du sujet, car tous les éléments sont rapportés à un niveau égal.  

 

Temps de pose

Également nommé vitesse d’obturation de la photo, c’est le temps durant lequel le capteur est exposé. Il est réglé à l’aide de l’obturateur et est défini en secondes : 1 sec, 1/30 s, 1/500 s, 1/1000 s, 1/2000 s… Lorsqu’il y a moins de lumière entrante et que l’ouverture et la sensibilité sont invariantes, la vitesse de la photo est élevée. 

Sur un autre versant, la vitesse sera réduite dans les cas où l’on note une grande pénétration de lumière. C’est ainsi un excellent moyen pour contrôler l’exposition. Ce temps a aussi une conséquence sur les mouvements. En effet, lorsque la vitesse est lente, on voit souvent apparaître des flous. Dans ce dernier cas, il est difficile de bénéficier d’une bonne stabilité, d’où l’importance d’un trépied pour appareil photo. La vitesse est dite lente quand elle se situe en dessous de 1/30 s.

La profondeur de champ

Même en étant amateur dans le domaine, vous avez surement déjà eu vent du terme « profondeur de champ ». Il s’agit d’un élément essentiel pour faire de la photo. Il détermine la longueur entre le premier et le dernier plan et permet de rendre floues certaines parties tout en gagnant de la netteté sur d’autres zones. Cette technique permet de mettre en valeur un sujet et les choses qui vous semblent les plus importantes. Cette profondeur de champ dépend de 2 variables :

–  L’exposition qui est définie par la focale, soit l’ouverture du diaphragme.

–  La mise au point définie par l’espace entre celui qui prend la photo et son sujet

Une zone nette est obtenue avec une large ouverture lorsque le sujet et le photographe sont éloignés, ce qui va réduire la profondeur. Si vous souhaitez faire des portraits, il est recommandé de faire usage d’une focale comprise entre 50 et 135 mm pour une ouverture moyenne. Cela va donner une bonne profondeur de champ et le photographe pourra se positionner à 2 ou à 4 m. Quand il s’agit d’une prise de vue de paysage, une petite focale offrant un angle aux alentours de 24 mm est suggérée. Cela va améliorer la profondeur de champ.

Ce n’est qu’après avoir revu ces paramètres que vous pourrez sélectionner la netteté de l’image. C’est aussi le moment où vous avez la possibilité de déterminer quelles parties mettre en avant pour orienter celui qui la visionne, même si vous ne faites que débuter en photo. Vous pouvez par exemple former un arrière-plan, c’est ce qu’on appelle réellement composition.

 

Couleurs et contraste

La distinction de la densité entre les nuances sombres et les plus claires définit le contraste. Lorsqu’on retrouve dans une photo des teintes intermédiaires, on dit qu’elle est contrastée . Cette variable dépend néanmoins de l’exposition, car elle change en fonction de la quantité et de l’orientation.

Le positionnement est important, car le contraste peut modifier l’image et le message à transmettre. Vous devez trouver un équilibre entre les basses et les hautes lumières pour apporter un dynamisme à l’image.

Certes, vous ne saurez pas appliquer toutes ces règles et techniques de la photographie du premier coup, mais il s’agit des bases qui peuvent aider à commencer dans le domaine pour faire de meilleures photos. Mais pour y parvenir, n’hésitez pas à faire de nombreux essais et à lire scrupuleusement le mode d’emploi de votre appareil.

 

 

Laisser un commentaire

6 COMMENTAIRES

Didier

January 16, 2022 at 4:07 am

Clair, net et précis. Règles de base à maîtriser Absolument.

Répondre
ProjectManager

January 17, 2022 at 11:39 am

Bonjour Didier,

Merci d’avoir pris le temps de nous écrire ce message et d’avoir visité notre site.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre
JPF

December 23, 2021 at 10:11 am

Merci pour ces conseils. Très utile pour les débutants et surtout ne s’embarrassant pas de termes trop techniques qui peuvent être décourageant pour une première approche.
Bien cordialement

Répondre
ProjectManager

December 24, 2021 at 9:53 pm

Bonjour JPF,

Merci de nous avoir lus et d’avoir pris le temps de nous écrire un commentaire. Nous sommes heureux de savoir que notre article vous a été utile.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre
Lointier Bruno

December 22, 2021 at 10:03 am

Bonjour, merci pour ces très bon conseils pour prendre des photos, très utile pour moi qui commence la photographie.

Répondre
ProjectManager

December 22, 2021 at 8:30 pm

Bonjour Bruno,

Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. Nous sommes heureux que notre article vous a été utile.

Cordialement,
L’équipe Photovideotrend.com

Répondre