Qu’est-ce que l’ouverture du diaphragme en photo ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

L’ouverture du diaphragme est l’élément qui agit dépendamment de la sensibilité ISO et du temps de pose. Ce paramètre influe en effet sur l’exposition de l’image et garantit la qualité de celle-ci. Mais pourquoi ce terme est-il très fréquent dans le monde de la photographie ? Allons découvrir les détails dans cet article !  

 

Ouverture du diaphragme : de quoi s’agit-il ?

Pour comprendre ce que c’est, il faut d’abord connaître le fonctionnement d’un appareil photo Canon ou d’une autre marque. L’objectif d’un appareil photo renferme plusieurs éléments à savoir le diaphragme. Ce dernier est un mécanisme par lequel traverse la lumière avant d’atteindre le capteur. Il embarque plusieurs lamelles en mouvement (ouverture et fermeture) lorsque l’appareil est activé. Celles-ci donnent naissance à un trou, qui, quant à lui, se décline en plusieurs diamètres, d’où l’expression ouverture diaphragme. 

On peut ensuite faire face à deux figures. Premièrement, si l’ouverture de l’appareil photo est petite alors la quantité de lumière à l’intérieur est moindre. Dans le cas contraire, la qualité de la lumière est plus élevée. Pour vous aider à mieux comprendre le concept, l’on va se référer cette fois-ci à l’iris de l’œil. Pour laisser passer la lumière, celui-ci se dilate. Autrement, sa taille devient plus petite afin de réduire la qualité de lumière qui traverse la rétine. 

L’ouverture photo est exprimée en f. Si vous êtes débutant en photographie, vous devez éviter les pièges. Plus le chiffre est grand et plus l’ouverture est moindre. Si vous choisissez par exemple l’indice à F/8, vous bénéficiez d’une ouverture importante contre une faible ouverture à F/22.

Comment déterminer la valeur d’ouverture du diaphragme ?

La lettre f désigne le mot fraction. Elle est généralement accompagnée de chiffres pour vous aider à déterminer l’ouverture du diaphragme de votre appareil. Ci-dessous les valeurs standards : f/1.4, f/2,8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16 et f/22. Ce sont le fruit d’un simple calcul dont la formule est : focale de l’objectif divisé par le diamètre maximal du faisceau de lumière. 

Pour comprendre qu’est-ce qu’un diamètre, voici un exemple concret. Pour un objectif de 100 mm avec une ouverture de f/8, vous obtiendrez un diamètre d’ouverture de 100/8 soit de 12,5 mm. Si vous choisissez la focale 22 avec le même objectif, le résultat est de 4,54 mm. À noter que certaines marques proposent des valeurs intermédiaires, justement pour satisfaire davantage leurs utilisateurs. 

Comme susmentionnés, les débutants doivent faire très attention lors de la lecture de ces valeurs. La moindre erreur pourrait impacter l’exposition du cliché. Pour vous aider, sachez que l’ouverture du diaphragme est grande si le chiffre qui le désigne est faible. Si vous voulez, par exemple, laisser passer une énorme quantité de lumière dans votre objectif, dans ce cas, n’hésitez pas à opter pour la valeur f/4. Lorsque vous travaillez, cependant dans un endroit à forte luminosité, la f/22 fera parfaitement l’affaire.  

Pour déterminer la valeur d’ouverture focale d’un appareil photo, référez-vous sur les inscriptions sur l’objectif. Vous verrez des indices qui ne trompent pas. Voici un exemple concret : 18-55 mm 1 : 3.5-5-6. Ces valeurs ont plusieurs significations puisqu’elles symbolisent justement l’ouverture maximale de l’objectif. 

Pour interpréter ces chiffres, sachez que ce dernier s’ouvre à f/3.5 à 18 mm au minimum et à f/5.6 à 55 mm au maximum. En outre, la plupart des accessoires affichant une grande ouverture valent cher par rapport aux modèles similaires. Pour preuve, certaines marques proposent un objectif allant de 2.8 à f5.6 jusqu’à plus de 1500 euros.

 

Zoom sur le paramétrage de l’ouverture du diaphragme

Vous voulez réussir un diaphragme photo ? Vous devez maîtriser les différents types de réglages. Le mode manuel est le plus recommandé pour que vous puissiez contrôler vous-même la profondeur de champ photo. Cette technique permet en effet de modifier la netteté de l’ensemble du visuel. Vous pouvez opter pour un arrière-plan flou ou clair, selon vos préférences. Pour ce faire, commencez par regarder le sujet dans votre viseur. Les indices apparaîtront après en bas à gauche de l’objectif. À vous d’ajuster la valeur qui vous convient tout en tenant compte du résultat souhaité. 

Vous avez également la possibilité de choisir le mode de priorité à l’ouverture. Cette manipulation s’avère un peu plus aisée par rapport à la précédente bien que les deux reposent presque sur la même technique. Pour vous faciliter la tâche, vous disposez généralement d’une molette qui servira à choisir le mode AV ou A selon le modèle de l’appareil photo. Certains objectifs vous proposent cependant une bague qui simplifiera le réglage. 

Pensez à vous référer à la notice livrée avec le dispositif avant de vous lancer. Lorsque vous activez le mode AV, vous pouvez sélectionner l’ouverture photo qu’il vous faut. Le matériel se charge, quant à lui, de déterminer la vitesse d’obturation. De cette manière, vous obtiendrez une image de qualité avec une belle exposition bien évidemment. Étant donné que l’ouverture diaphragme, influe sur la clarté de la photo, n’hésitez pas à activer le mode priorité si vous travaillez sur des cibles peu mobiles. 

Aussi, il faut toujours se rapporter à la vitesse d’obturation, notamment si l’on prend un sujet lent en photo. Enfin, certains utilisateurs préfèrent le mode automatique. Bien que le résultat soit excellent, il n’est pas forcément au top. L’appareil fait en sorte d’ajuster l’ouverture de la sensibilité ISO, du temps de pose et surtout des conditions lumineuses. Cette méthode n’est donc pas recommandée.

 

Comment l’ouverture du diaphragme influence-t-elle le rendu final du cliché ?

Le diaphragme photo est un principe de base qu’un débutant et un professionnel doivent contrôler. Il est cependant impératif de comprendre le fonctionnement de l’appareil photo pour maîtriser complètement l’ouverture du diaphragme. Comme on le sait bien, celle-ci peut jouer gros sur l’esthétique du cliché.

Quel est le lien entre le diaphragme et la profondeur de champ ?

Comme susmentionné, l’ouverture de l’objectif influe positivement sur l’aspect final de la photo et sur sa profondeur de champ. Celle-ci symbolise l’ampleur de la zone de netteté sur une image. Le choix du photographe dépendra du résultat qu’il souhaite avoir pour mettre en avant le sujet principal et égayer l’ensemble du cliché. 

Si la profondeur est importante, alors la zone de netteté est large. Cette technique convient parfaitement pour shooter un paysage. Vous pouvez exploiter ce détail lorsque vous partez en camping avec vos proches. Pour une petite profondeur, cependant, la zone de clarté est moins élevée. Cette méthode est surtout adaptée pour mettre en relief un objet en particulier. Si vous voulez par exemple capter l’attention du grand public avec votre tente Skandika Montana 8, ce procédé fera parfaitement l’affaire. 

Étant donné que le diaphragme et la profondeur de champ sont deux éléments complémentaires, il faut régler l’ouverture en fonction de la zone de netteté souhaitée. Pour réussir la photographie en mode paysage, alors, il serait toujours préférable de fermer le diaphragme optique ( f 1/6 et f/8). Si vous êtes, cependant sur un portrait, privilégiez une grande ouverture entre f/1.4 et f/4. L’arrière-plan sera flou et le sujet principal, quant à lui, sera mis en avant.  

 

Comment l’ouverture influe-t-elle l’exposition ?

L’ouverture joue un rôle important dans la photographie. Hormis le fait qu’elle impacte la profondeur d’une image, elle affecte bien évidemment l’exposition de celle-ci. Tout dépend du rendu final que vous aimeriez avoir. Comme susmentionné, le diamètre d’ouverture est faible lorsque l’on ferme le diaphragme mécanique. Cette méthode est la plus adaptée quand on veut shooter en plein air, par exemple. 

Si vous optez cependant pour une plus grande ouverture, vous ferez un beau cliché lumineux même dans un endroit à faible luminosité. Il arrive parfois que le réglage de l’ouverture ne suffise pas pour obtenir une photo lumineuse dans des conditions non favorables. Il faut, en effet, régler la sensibilité ISO et la vitesse d’obturation. Il suffit d’adapter le paramétrage en fonction du rendu souhaité.

 

Qu’en est-il des performances optiques ?

Pratiquer le diaphragme photo pour la première fois est loin d’être une mince affaire. Il demande parfois de l’habitude et du dévouement. Autrement, le résultat ne sera pas toujours à la hauteur de vos attentes. Pour profiter d’une performance optique optimale, il faut bien choisir le type d’objectif à utiliser et même le dispositif que vous utilisez, pas comme quand vous choisissez un symbole appareil photo sur internet. Afin de mettre en avant de jolis clichés, mieux vaut employer une ouverture intermédiaire entre f5.6 et f11.

Conclusion

Le diaphragme est l’un des composants indispensables en photographie. Il s’agit en effet de l’élément qui altère l’exposition de la photo. Le résultat varie d’un objectif à un autre. Si les modèles haut de gamme proposent une grande ouverture, le diamètre est limité chez d’autres. Cette raison explique pourquoi il faut bien se renseigner avant de se lancer dans l’achat d’un nouvel objectif. 

Toutefois, le rendu de l’exposition et de la profondeur du champ dépend de la précision du photographe. Ce dernier doit, en effet, déterminer l’ouverture adaptée pour mettre en valeur un sujet de façon à ajouter de l’esthétique dans l’ensemble. Si le cliché n’est pas satisfaisant, n’hésitez pas à vérifier le temps de pose et la sensibilité ISO. Ce sont les ingrédients principaux d’une photo réussie. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES