Photos à imprimer – quel est le meilleur format ?

Dernière mise à jour: 13.06.24

 

Avant de pouvoir sublimer un cliché en le couchant sur papier, la photo doit avant tout être déjà bonne à la base. Autrement dit, le cadrage, la dynamique et l’objectif doivent bien figurer en clair. Il vous suffira ensuite de choisir le calibre idéal d’impression, qui complètera votre travail d’artiste.

 

ABC du format photo

Depuis le temps où le petit oiseau est sorti, la technique de la photographie a évolué à pas de géant, au point d’atteindre aujourd’hui l’ère du numérique. Même si tous les clichés que vous avez sauvegardés dans votre espace de stockage semblent mieux là où vous les rangez, la sortie d’une version papier comme on fait avec un appareil photo polaroid reste agréable pour bien exprimer votre talent de photographe. 

Toutefois, le cliché pourrait prendre un sacré coup si vous vous trompez dans le format photo dans lequel vous allez le diffuser. Afin de trouver le meilleur compromis, il importe avant tout de comprendre ce que l’on entend par ce concept. Vous pourrez ensuite définir les différents types de dimensions à exploiter, en fonction de votre objectif, ou du message que vous voulez délivrer en images.

Par définition, le format photo indique simplement le rapport entre la longueur et la hauteur du cliché. Cette configuration est généralement dépendante du modèle de capteur utilisé par votre appareil photo. Par rapport au style de ce dernier, vous pouvez ainsi disposer de plusieurs possibilités en matière de dimension. En gros, vous aurez toujours un côté long qui vaut une, deux ou plusieurs fois la longueur du côté court. Toutefois, l’évolution apporte aujourd’hui d’autres choix, vous permettant même parfois de définir des mesures personnalisées.

La taille d’une photo standard a été établie depuis le siècle où les premiers clichés ont été tirés, à l’époque de l’argentique. Au fil du temps, et afin de mieux cadrer les captures, de nouvelles configurations plus adaptées à chaque situation ont vu le jour, de manière à bien mettre en valeur le sujet ou l’objet à immortaliser. Le plus classique reste bien entendu le format 10×15, également connu dans la version 3/2, que nos aïeux possèdent tous dans leurs vieux albums. Les réunions de famille, les paysages, les animaux ou les meubles ont tous défilé en image dans cette apparence.

Ces dimensions ont ainsi accueilli toute photo à imprimer, depuis les origines monochromes, en noir et blanc, jusqu’à nos jours où les possibilités se comptent en plusieurs centaines de milliers de couleurs exploitables.

Avec l’avancée de la technologie, il a été réalisable de concevoir et d’utiliser de nouvelles voies, qui répondent à des besoins spécifiques relatifs à des contextes précis. Ainsi, le format 16/9 fait son apparition pour s’adapter au mieux à des images portées sur le mouvement ou dans l’objectif de dévoiler le plan le plus large possible. Dans une représentation moindre, le format 4/3 répond également à cette nécessité, mais avec un choix de définition du thème beaucoup plus centré sur la mise en avant du sujet et moins sur le décor. 

Une nouvelle possibilité autrefois techniquement inconcevable a aussi vu le jour, à savoir le style carré ou 1/1, montrant un cliché avec les quatre côtés égaux. Enfin, vous avez aujourd’hui la capacité de définir vos propres mesures en matière de taille de photo. Toutefois, cette condition nécessite que vous possédiez impérativement le matériel requis pour finaliser vos impressions selon le format photo que vous venez de sélectionner. En effet, la plupart des équipements prévus en ce sens sont tous configurés suivant les modèles standard, et il vous sera assez difficile (mais pas impossible) de trouver un bon moyen pour imprimer vos photos dans votre paramétrage personnalisé.

 

Le choix du meilleur format

De nos jours, de nombreux logiciels et applications pour retouche d’image vous permettent d’effectuer vos post-traitements en vue d’obtenir une véritable photo de qualité. Seulement, tout se définit dès la prise de vue, et il vous sera difficile d’optimiser vos clichés si le format photo n’a pas été bien établi à la base. 

Bien entendu, il est possible de tout recadrer si vous disposez d’un bon outil de post-traitement, mais vous ne devez pas vous y fier totalement. En effet, vous pourriez y perdre certaines valeurs présentes dans la photo, à l’exemple de ramener une photo carrée à un format image de 16/9 par exemple. Pour vous donner les meilleures chances de garder toute l’authenticité de vos clichés, voici les principaux critères de choix à appliquer pour chaque type de configuration.

D’une part, vous avez les images horizontales, que le commun des mortels connaît aujourd’hui sous le qualificatif plus ou moins justifié de paysage. Dans cette rubrique, vous disposez en premier lieu du format 16/9, dont le ratio d’aspect correspond à une proportion de 16 cm en longueur pour 9 cm en hauteur. Cette dimension de photo retransmettra de manière idéale toute impression de mouvement que vous voulez induire chez celui qui regardera le cliché. En effet, elle permet de disposer d’une longueur horizontale généreuse, pour rappeler le déplacement du sujet se rendant d’un bout à l’autre de l’image par exemple. 

Dans une moindre mesure, vous pouvez également opter pour le modèle 4/3 ou 3/2, dont le ratio se définit pour ce dernier à une longueur équivalente à 1,5 fois sa hauteur. Ce format se prête le plus à une volonté de centrer l’intérêt sur le sujet, tout en plaçant en évidence une certaine dynamique d’évolution. Vous pouvez par exemple utiliser ce style pour mettre en avant un aspirateur à cendre Black et Decker en action, avec le flux de mouvement qui se déduit tout autour.

D’autre part, vous pouvez opter pour les images verticales, habituellement connues sous la qualification de portrait. Les différentes mesures précédentes peuvent être utilisées dans cette orientation, mais seulement pour appuyer un thème porté sur la hauteur. Mais il faut cependant savoir choisir quelle taille adopter : un sujet posant avec la Tour Eiffel en arrière-plan sera mieux centré et cadré en 16/9 qu’en 3/2. Par ailleurs, vous pouvez encore opter pour le format 1/1 afin de souligner un contexte précis, comme la photo d’identité.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES