Apprendre la photo argentique dans un monde numérique

Dernière mise à jour: 26.11.22

 

La photo argentique, célèbre à une époque, revient à la mode aujourd’hui. Elle rappelle généralement les souvenirs d’autrefois lorsque l’on trimballait des appareils photo et des pellicules à toutes circonstances. Actuellement, elle joue encore une place importante dans le monde de la photographie. Voyons tous les détails à travers cet article.  

 

Photo argentique : quel est le principe ?

L’argentique est une méthode de photographie qui a vu le jour dans les années 50. Bien que la technique utilisée soit similaire avec le numérique, il existe néanmoins d’importantes différences entre ces deux procédés. Le premier requiert de la patience et aussi un peu de finesse pour obtenir un résultat irréprochable, contrairement au second. Il réclame l’usage d’un appareil photo argentique équipé d’une pellicule photo. 

L’image apparaît directement sur cette dernière avant de devenir le négatif. Pour voir le cliché, il faut traverser plusieurs étapes en passant par le révélateur puis par le fixateur. Il ne reste plus qu’à réaliser un tirage papier photo argentique avec un agrandisseur et le tour est joué ! La photographie argentique passionne encore les amateurs comme les professionnels tout comme les images obtenues d’un appareil photo Polaroid ravissent tout un chacun. Elle leur propose, en effet, une multitude de matériels conçus spécialement pour répondre à leurs besoins.

 – L’appareil de 35 mm

Ce dispositif est l’un des plus prisés des utilisateurs ces dernières années. Il se distingue, en effet, par la préhension optimale qu’il leur procure et par la qualité de son objectif argentique. Pour le faire fonctionner, il faut y introduire des piles généralement rechargeables. Il ne reste plus qu’à installer une pellicule argentique en veillant à bien la tirer jusqu’à ce qu’il y ait un clic. Une fois que tout est en place, vous pouvez passer au réglage de l’ISO et de l’autofocus.

 – L’appareil photo argentique moyen format

Ce matériel, quant à lui, est compatible avec des pellicules 120. Son négatif existe en plusieurs modèles à savoir : 6 x 4,5 cm, 6 x 6 cm et 6 x 7 cm, selon les préférences de chacun. Il présente l’avantage d’utiliser un négatif de grande taille afin d’optimiser le développement du film argentique. Ce type de dispositif dépasse largement le numérique d’un point de vue de la qualité puisqu’il développe une profondeur de champ unique.

 – Le grand format 

Pour obtenir de belle photo noir et blanc, les photographes utilisaient ce que l’on appelle le daguerréotype. Celui-ci offrait un négatif de 2,4 x 3,6 cm. Il se démarque surtout par sa capacité à produire un cliché de qualité supérieure. Cette raison explique pourquoi il séduit encore les photographes en herbe actuels.

Contrairement à ce que l’on peut croire, pratiquer la photo argentique est loin d’être une tâche compliquée. Il suffit d’avoir les matériels adaptés pour se lancer dans cette approche, et le tour est joué ! Pour le réglage de l’ouverture/vitesse, vous devez néanmoins vous référer à l’intensité de la lumière. Bien évidemment, vous avez la possibilité de faire un shooting en noir et blanc ou d’opter pour une première photo couleur. Une fois ces étapes effectuées, il ne reste plus qu’à réaliser le développement photo argentique.

Astuces pratiques pour réussir sa photo argentique

Louis Daguerre a marqué le début de la photographie avec ce que l’on appelle le daguerréotype. Le résultat était bluffant et a séduit le grand public. Ce fut, d’ailleurs, l’homme qui a permis l’invention de l’appareil photo de l’époque. Petit à petit, de nombreuses marques se sont ruées dans le développement de l’appareil photo jetable pour réaliser une photo argentique. Pour vous aider à évoluer rapidement dans ce domaine, voici quelques conseils pour réussir ce style de photo :

 – Réglage de l’appareil

Régler la sensibilité du film est une étape indispensable pour obtenir un meilleur rendu. Pour ce faire, servez-vous de la molette qui se situe jusqu’à côté de l’objectif. L’appareil se chargera d’étalonner la lumière afin de trouver la bonne exposition. L’ISO varie généralement entre 25 et 3200 en fonction de la circonstance

 – Installation de la pellicule

L’emplacement de la pellicule se trouve souvent à l’arrière de l’appareil. Il est important de fixer le film de part et d’autre d’un cran pour limiter les mauvaises surprises. Autrement, vous pourrez effectuer des vues dans le vide.

 – Mesure de la lumière

L’appareil photo pellicule dispose de ce que l’on appelle une cellule photo. Celle-ci a pour objectif d’évaluer l’intensité de la lumière pour assurer l’exposition du cliché. Dans le cas contraire, sachez que vous pouvez vous procurer une application spécifique conçue spécialement à cet effet. Elle convient notamment aux débutants.

 – Rebobinage de la pellicule

Pour éviter de commettre des erreurs, vous pouvez confier cette tâche à un laboratoire professionnel ou à une personne habituée. Autrement, on vous conseille de bien manipuler la molette en veillant à la placer dans le sens contraire de la montre jusqu’à ce que vous entendiez un clic.  

 – Développement de la pellicule

Le numérique vous donne accès instantanément aux photos que vous avez prises, contrairement à l’argentique. Si vous débutez encore dans le domaine, mieux vaut vous fier à un professionnel. Pensez à vous renseigner sur les prix et à faire des petits comparatifs avant de vous lancer. Pour économiser de l’argent, cependant, on vous conseille d’utiliser une planche contact afin d’obtenir une miniature de l’image. Pour ajouter une touche plus nostalgique à cette dernière, penchez-vous vers la pellicule noir et blanc.

 – Traitement poussé

Cette étape est obligatoire, notamment si la sensibilité ISO n’est pas compatible avec le réglage de l’appareil. Cette technique permet donc de réduire l’écart d’exposition pour rendre le cliché plus réaliste et agréable à regarder.

 – Technique de conservation des pellicules argentiques

Vous savez que les films ont des dates de péremption ? Cette raison explique pourquoi il est important de bien les conserver. Pour cela, il suffit de les mettre au réfrigérateur. La mise au froid permet en effet de limiter les problèmes de surchauffe.

 – Différentes vérifications à faire

Avant de commencer les prises, pensez toujours à contrôler l’état de la pile. Ensuite, évitez d’ouvrir l’appareil photo juste le temps que les pellicules se rembobinent.

 – Participation à des formations

Vous souhaitez vous perfectionner dans la photographie argentique ? Vous pouvez contacter un professionnel. Aussi, avec la technologie, vous avez la possibilité de suivre des cours en ligne en fonction de votre disponibilité.  

 

Gros plans sur les avantages de faire de la photo argentique

Bien que l’on vive actuellement dans l’ère du numérique, l’argentique reste indémodable. Elle permet de mélanger le style vintage avec le contemporain. Photographier une montre connectée pour enfant avec une caméra argentique affiche toujours un rendu de qualité grâce à la pellicule. En effet, le parfait mélange entre les tons moyens et les lumières intenses ajoute de l’originalité à la photographie. 

Concernant le rendu de la couleur, il varie en fonction du type de film utilisé. Une fois que vous avez trouvé celui qu’il vous faut, vous n’arriverez plus à vous en séparer. Opter pour une photographie argentique revient à choisir une panoplie d’appareils photo. 

Hormis les modèles de 35 mm, le dispositif moyen format se positionne parmi les plus appréciés sur le marché bien qu’ils coûtent un peu chers. D’ailleurs, celui-ci  présente l’avantage d’afficher un look épuré et un design unique. Côté performance, il a aussi tout pour plaire malgré le fait que le tirage argentique soit limité. De même, sachez que la qualité de la photo est à couper le souffle grâce à l’effet de profondeur de champ que l’on retrouve généralement dans le numérique. Par ailleurs, il existe une réelle distinction entre l’arrière-plan et le sujet. De quoi embellir encore plus le cliché !

En photographie, tout a commencé avec l’argentique. Pour preuve, il existe de belles grandes œuvres basées sur cette technique. Bien évidemment, le résultat est époustouflant et nous fait remonter de nombreux souvenirs. Il nous plonge parfois à une époque historique. Cette discipline réclame la compréhension du fonctionnement d’un appareil photo et l’usage d’un dispositif spécifique qui arbore généralement un joli design. 

Il séduit notamment les amoureux des objets rétro puisqu’il allie praticité et esthétisme. Vous avez la possibilité de le placer avec toutes vos collections afin d’apporter une touche décorative dans une pièce. Bien que l’argentique se limite à seulement 24 ou 36 poses, on prend toujours un pur plaisir à l’utiliser. Pour en faire bon usage, on se montre patient en tenant en considération plusieurs facteurs comme la composition et la mise au point. L’on peut ainsi garantir un rendu à la hauteur de nos attentes.

 

Conclusion

La photographie argentique garde encore sa réputation depuis sa création jusqu’à ce jour. Elle possède en effet certaines caractéristiques qui la démarquent largement du numérique. Pour preuve, elle dépasse considérablement celui-ci notamment sur le plan dynamique. Si vous captez la bonne exposition de lumière, vous obtiendrez un résultat irréprochable. 

La pellicule a tendance à souligner les détails d’une image tout en évitant la surexposition. Si vous voulez réussir ce procédé, vous devez suivre les différentes étapes susmentionnées. Pour acquérir de l’expérience, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel. À noter que le coût du service proposé varie d’un expert à un autre. Pensez à toujours vous renseigner et à consulter l’avis des autres avant de vous lancer dans l’aventure ! 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES