La pose longue en photographie – les bases

Dernière mise à jour: 26.11.22

 

La pose longue est la technique qui permet de photographier la beauté de la nature (la cascade, la mer, etc). Elle apporte, en effet, un rendu plus réaliste et esthétique au cliché. Il faut néanmoins connaître quelques bases de la photographie pour réussir ce procédé. Allons découvrir tous les détails dans cet article.

 

Quelle est la bonne raison de faire une pose longue en photographie ?

Vous voulez réaliser des clichés artistiques ? Adoptez la technique de la pose longue avec un appareil photo hybride. Celle-ci a pour principal objectif de capturer une cible en mouvement en le floutant ou en ralentissant la vitesse de la prise. Ce procédé est généralement utilisé sur des voitures en déplacement, des personnes, des nuages, etc. Il séduit les photographes puisqu’il les aide à travailler leur créativité surtout face à un beau paysage. Il est le meilleur allié pour ajouter une touche plus authentique à une image. Vous pouvez donc l’employer si vous voulez par exemple prendre la surface de l’eau en photo afin de donner du relief au sujet. 

Cette technique permet aussi d’éliminer efficacement les éléments mobiles sur un cliché pour mettre en avant le sujet principal. C’est le cas d’un musée avec des passants ou des touristes autour. Ces derniers seront les éléments qui embelliront la cible. Enfin, il arrive que les photographes se retrouvent dans une situation un peu délicate comme une faible exposition de lumière. Dans ce cas de figure, ils adoptent souvent la pose longue dans le but de rectifier le tir. Bien évidemment, elle fonctionne parfaitement avec un peu de maîtrise. Vous verrez que la photo sera mieux exposée !

La pose longue en photographie : quid des sujets concernés ?

Pour donner un effet plus artistique à un cliché, il est indispensable de bien choisir les principaux sujets à mettre en avant. Pour vous aider, nous avons dressé la liste suivante :

 – Les rivières figurent parmi les sujets les plus shootés de cette manière. Si vous maîtrisez bien les techniques de base, vous pourrez produire un magnifique résultat. Pour booster le rendu, mieux vaut se rapprocher des zones les plus mouvementées comme à proximité de rochers par exemple. Pour y apporter du peps, essayez de tirer les feux d’artifice le long de la rivière. Le résultat sera bluffant !

 – La mer est la cible la plus utilisée par les photographes. Bien évidemment, vous avez la possibilité de diversifier l’effet en fonction du résultat souhaité. Vous avez le choix entre une photo à effet vaporeux ou bien une image légèrement floue.

 – Les nuages : faites rêver vos spectateurs avec de belles images de nuages en mouvement. Pour gagner du temps, veillez à déclencher l’appareil au bon moment.

 – Les cascades : la plupart des amateurs comme des professionnels s’intéressent à ce sujet. À vrai dire, celui-ci garantit toujours un rendu irréprochable avec un effet cotonneux, par exemple.   

 – Les étoiles : surprenez votre proche en lui offrant une jolie photo avec des filés d’étoiles ou une adorable voie lactée.

 – Le trafic routier : Les mouvements des phares des automobiles donnent naissance à de jolies trainées colorées lors d’une photographie à pose longue.

 – Les manèges : Exploitez les éléments des manèges pour en faire des clichés dignes d’un artiste. À noter cependant que cette technique requiert de la pratique si l’on souhaite avoir de beaux résultats.  

 

Gros plan des matériels incontournables

Posséder les matériels indispensables en photographie est le gage d’une pose longue réussie. Ainsi, vous devez dans un premier temps vous munir d’un trépied. Comme vous le savez très bien, celui-ci offre plus de stabilité à votre appareil. Aussi, il vous permettra d’éviter le flou de bougé lorsque votre main commence à se fatiguer en plein milieu de la séance.

On vous conseille par ailleurs, d’utiliser une télécommande pour plus de praticité. Bien évidemment, vous pouvez choisir entre le modèle avec ou sans fil selon le confort recherché. Ce petit accessoire empêchera les petites vibrations ou les secousses et garantira la netteté de la photo. Vous avez aussi la possibilité d’opter pour un retardateur. 

Pour profiter au maximum de votre aventure en pleine nature, n’oubliez pas de ramener des batteries supplémentaires. Étant donné que la pose longue peut parfois être énergivore, mieux vaut se préparer pour limiter les mauvaises surprises. N’hésitez pas à mettre une batterie de rechange de côté surtout si vous comptez attendre le lever ou le coucher du soleil pour commencer à travailler. 

Le Filtre ND quant à lui, est l’allié idéal pour obtenir une photo bien exposée. Tous les modèles proposés sur le marché sont adaptés à une utilisation spécifique. Pour déterminer le temps de pose photo, vous devez vous munir d’une application ou créer un tableau sur fichier Excel. Il ne reste plus qu’à vous équiper d’un filtre polarisant et le tour est joué ! 

 

Comprendre le lien entre la pose longue et la prise de vue

Pour bénéficier d’un beau rendu, il faut accroître le temps de pose de chaque cliché. Plus la durée est longue, mieux c’est ! Tout dépend du résultat souhaité : flouté, laiteux, etc. Cependant, la réussite de la pose longue résulte en partie de la prise de vue. Cette raison explique pourquoi il est important de procéder au réglage du triangle ( ISO, vitesse et ouverture) tout en tenant en compte de la circonstance.

 – L’ouverture de diaphragme : pour un meilleur rendu, mieux vaut privilégier la plus petite ouverture. Choisissez donc l’indice f/11 à f/14 tout au plus en fonction de la situation.

 – La sensibilité ISO : ce paramètre complète le précédent. Pour augmenter la durée de la pose, il est conseillé de limiter l’ISO à 100.

L’étape suivante consiste à ajuster la vitesse pour faire une photo lente. Si vous photographiez en effet avec une forte luminosité, vous risquez d’avoir un cliché surexposé. Cette raison explique pourquoi il vous faut généralement un filtre ND. Veillez également à détecter toutes les sources de vibration et à vous en éloigner. Elles entraînent souvent le flou de bougé et impactent la qualité de la photo. Enfin, pensez à vérifier le positionnement du trépied et sa localisation. Évitez de l’installer au vent.

Les étapes indispensables à suivre pour réaliser une pose longue

Pour faire une pose longue en photographie, il faut se référer aux principes de base suivants.

 – Déterminez le sujet principal de votre cliché

 – Installez-vous confortablement à l’endroit où aura lieu le shooting

 – Posez l’appareil sur le trépied

 – Si possible, armez toujours la réduction du bruit de pose longue

 – Commencez le cadrage de votre cliché : veillez à vous débarrasser des éléments gênants puis à sélectionner le format le plus adapté

 – Pour optimiser la stabilité de l’appareil photo, ayez toujours l’habitude de fermer les vis du trépied

 – Verrouillez le miroir sur réflex

 – Actionnez la visée par écran

 – Branchez la télécommande

 – Employez le mode priorité ouverture

 – Faites vos réglages et mettez-vous au travail

 

Pose longue : Shooter sans filtre ND

Faire de la photographie pose longue sans filtre ND est possible à condition de respecter quelques étapes essentielles. Premièrement, choisissez toujours la priorité ouverture mode A ou AV puis optez pour l’ouverture minimale généralement en f/22. Pour afficher toutes les nuances de couleurs sur la photo, n’oubliez pas de baisser les ISO au minimum. Il existe cependant quelques détails importants à ne pas négliger. 

Pour faire une pose longue cascade remarquable après le coucher du soleil, pensez à employer un filtre ND 400 de préférence. En effet, l’appareil affiche généralement une valeur entre 0,5 à 1 s tout au plus à ce moment-là. Bien qu’il soit indispensable de fermer le diaphragme, sachez que cela peut affecter la qualité finale de la photo (diffraction). Cette dernière est un détail qui n’est visible que lorsque l’on agrandit l’image. 

Pour réduire le problème et éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de vous limiter à f/16 ou plus en fonction du type d’appareil que vous possédez. Pour une pose longue de plus de 30 secondes, vous devez activer le mode bulb. Ce dernier est souvent employé pour capturer par exemple les éclairs ou pour faire du light painting. 

D’ailleurs, la qualité du bulb photo est toujours agréable à regarder notamment avec son effet artistique. Il permet de continuer la prise du moment que votre main reste accrochée sur le déclencheur. Vous avez cependant la possibilité de verrouiller le bouton avec votre télécommande. Cela vous facilitera la tâche et vous évitera d’avoir des crampes. Laissez le dispositif faire le travail. En attendant, n’hésitez pas à grignoter des beignets. Pour vous faire plaisir et varier les ingrédients à votre façon, vous pouvez vous procurer une machine à donuts.

 

Les différentes techniques à adopter pour une photographie avec filtre

L’utilisation de filtre pose longue est indispensable pour équilibrer la quantité de lumière sur la photo. Bien que cette méthode soit très recommandée par les professionnels, elle demande cependant une certaine maîtrise. La première étape consiste à supprimer tous les paramètres d’exposition de la photo pour revenir à la prise de vue par défaut. 

Ensuite, pensez à vérifier le cadrage de l’image et à faire quelques mises au point puis n’oubliez pas de verrouiller ce réglage. Pour la deuxième étape, vous devez maintenant poser le filtre sur votre objectif avant d’activer le mode Manuel. Après, procédez au calcul temps de pose filtre ND. La réponse vous permettra de déterminer le temps d’exposition adapté à la puissance de la lumière du filtre. 

Pour un ND4 + ND400 = ND1600, on a multiplié les deux chiffres 4 x 400 pour obtenir ce résultat. Il nous faut généralement additionner au moins deux filtres pour avoir l’exposition souhaitée. Pour atténuer la lumière, vous pouvez ajouter du ND400 devant puis multiplier le temps de pose par le même indice. Pour une ouverture f/22, ISO 100 et une vitesse de 1/100s, alors

 – Si vous utilisez un filtre ND1000 : 1/100 x 1000 = 10 s

 – Pour un ND400 cependant : 1/100 x 400 = 4 s

Même si le filtre ND/1000 est très efficace, il n’est pas recommandé si vous souhaitez travailler dans de faible luminosité. Évitez également la vitesse d’obturation de 1/1000 secondes dans le même cas. Autrement, le temps de pose sera prolongé et cela peut affecter le rendu de votre cliché.

Les bases pour la pose longue de jour

Réussir la pose longue de jour nécessite deux réglages : la réduction des ISO et la fermeture du diaphragme. Pour trouver l’ajustement le plus approprié à votre besoin, photographiez une scène dans un premier temps. Référez-vous ensuite au rendu de cette première image afin de commencer le réglage. À noter qu’il est impératif de tenir compte de la profondeur de champ désirée et d’adapter celle-ci à l’ouverture. 

Veillez à bien vérifier le résultat et à faire un petit test au préalable. Bien que cette combinaison connaisse un énorme succès, elle ne fonctionne pas dans toutes les circonstances, notamment quand la lumière est trop forte. Cette raison explique pourquoi il est recommandé d’employer le filtre ND. Celui-ci a pour rôle de gérer le flux de lumière qui traversera l’objectif. Ensuite, choisissez le type de filtre qui correspond le plus à vos besoins. Si vous voulez avoir un rendu plus esthétique, le ND800 pourra faire l’affaire.  

 

Faire une pose longue de nuit : les points à retenir

Pour effectuer une photo ciel étoilé pose longue, il est important de bien s’équiper. Il vous faut un objectif grand-angle, un trépied bien sûr, une télécommande et une lampe de poche frontale. Cette dernière vous est indispensable pour illuminer votre chemin. Elle peut aussi vous accompagner tout le long de la séance, notamment lorsque vous devez effectuer des réglages avec votre appareil photo. Elle vous séduira puisqu’elle limite les encombrements et vous garantit une liberté de mouvement optimale. 

Concernant le réglage, préférez toujours le mode manuel afin de personnaliser tous les ajustements obligatoires. Étant donné que les appareils photo ne calculent pas la quantité de lumière idéale pour une bonne exposition, mieux vaut prendre les choses en main. Passez ensuite par le verrouillage du miroir pour empêcher l’apparition des vibrations ou la perception des bruits lors du déclenchement. Cette raison explique également pourquoi il serait plus intéressant d’employer une télécommande. Celle-ci a aussi été pensée pour éviter le flou de bougé. 

Une fois que vous avez tout mis en place, vous pouvez maintenant passer au réglage du diaphragme. Une ouverture moyenne de f/11 fera l’affaire pour une pose longue de nuit. Concernant la vitesse, pensez au résultat que vous souhaitez percevoir. Plus vous prenez du temps à appuyer sur le déclencheur, plus le rendu sera époustouflant.

 

Le post-traitement

La dernière étape consiste à traiter les images que vous avez prises au préalable. En effet, la photo ne correspond pas forcément aux attentes des utilisateurs. De ce fait, il faut rectifier les erreurs. Il vous faut un logiciel de retouche de votre choix. Voici les 3 fautes que l’on rencontre généralement après ce type de pose.

 – La balance de blancs : la couleur de la photo n’est pas toujours conforme à celle de la réalité. Elle peut sembler pâle ou plus chaude. Justement, cette raison explique pourquoi l’on doit employer un gratuiciel. Le photofiltre : comment ça marche ? Il s’agit d’un logiciel gratuit conçu spécialement pour corriger les défauts sur un cliché. 

Pour rectifier par exemple, une image mal exposée, il faut utiliser un photofiltre pour superposer deux images. Cliquez ensuite sur Réglage puis sur contraste automatique et le tour est joué ! Aussi, ce programme vous permet de personnaliser le réglage en fonction du résultat final souhaité. Si vous voulez, cependant, changer la saturation ou la teinte, balayez le curseur du haut vers le bas.

 – Les taches sur le capteur : C’est une erreur qui se produit régulièrement après avoir effectué ce type de pose. Pour mieux vous éclairer, sachez qu’il s’agit de poussières qui se sont déposées sur votre capteur et qui ne se dévoilent que lorsque vous réalisez ce procédé. Vous pouvez bien évidemment régler ce problème avec un logiciel adapté. N’hésitez pas à aller dans lightroom. Celui-ci vous propose un outil approprié pour vous débarrasser de tous les défauts susmentionnés. Pour les laisser apparaître, il suffit de cliquer sur Afficher les défauts et le tour est joué !

 – La correction du bruit : l’appareil photo doit au préalable réduire le bruit. Toutefois, il arrive que celui-ci ne s’efface pas entièrement. Ne vous inquiétez pas, il est tout à fait possible de le rectifier via un logiciel.

Conclusion

En bref, la pose longue n’est pas adaptée uniquement aux professionnels. Au contraire, elle peut bien séduire les amateurs et les débutants dans la photographie. Il faut néanmoins bien s’équiper pour obtenir un rendu irréprochable. Chaque utilisateur doit aussi suivre les étapes susmentionnées comme le réglage de la mise au point, de la vitesse et de la sensibilité ISO avant de s’y mettre. Si vous devez employer un filtre, pensez toujours à vous munir d’une calculette ou à monter un tableau Excel pour rendre votre tâche plus aisée. Pour le post-traitement, vous pouvez regarder un tutoriel photo sur internet afin d’obtenir un meilleur résultat.  

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES