La balance des blancs en photographie

Dernière mise à jour: 26.11.22

 

La balance des blancs est une option à laquelle beaucoup de personnes ne font pas attention en photographie. Il s’agit pourtant d’un petit réglage qui peut faire une grande différence dans la qualité des images. Dans cet article, vous en saurez un peu plus sur ce point.

 

L’utilité de la balance des blancs

Il vous est certainement arrivé de prendre une photo, qui est très loin de la réalité. Vous avez, cependant, un appareil photo hybride ou un autre modèle dont le vendeur a vanté la qualité. Ni le flash ni les autres sources de lumière n’ont pu rien y faire. La raison est simple : la balance des blancs ne correspond pas à la lumière ambiante ni à la chaleur. 

L’appareil photo essaie de s’adapter à la lumière qu’il capte, mais ce n’est pas facile pour lui. Voilà pourquoi, dans un lieu un peu sombre, il a tendance à rendre des photos qui ont une prédominance de bleu. Au contraire, en plein soleil, vos photos tirent vers le jaune orangé, en raison de la forte lumière.

Le réglage de la balance des blancs

 

Reconnaître une anomalie

Avez-vous déjà vu un photographe utiliser une feuille blanche pour régler son appareil ? C’est parce qu’il a besoin d’un fond blanc. C’est à travers ce papier qu’il va reconnaître si ses paramètres sont bons ou pas. Si le blanc ne sort pas tel qu’il est réellement, la balance n’est pas correcte. Le technicien n’est pas satisfait tant qu’il n’obtient pas un blanc impeccable. Si vous voulez savoir comment connaître la couleur exacte d’une image, référez-vous à un objet blanc. Le travail est plus compliqué si vous prenez une autre couleur comme repère.

 

Les réglages automatiques

Tous les appareils possèdent une option de réglage automatique. Quand vous vous contentez de cette possibilité, vous laissez l’appareil décider du résultat. Ainsi, vous n’obtiendrez jamais une satisfaction dans vos photos.

 

Les réglages prédéfinis

Votre appareil a tout ce qu’il faut, pour avoir de belles photos. Quand il vous donne une image bleue, c’est parce qu’il n’a pas trouvé assez de lumière. Dans le menu, vous trouverez les réglages disponibles, à travers la balance des blancs. Les options sont presque les mêmes, mais les termes peuvent varier d’un appareil à un autre.

 – Incandescent correspond à la lumière provenant des ampoules classiques incandescentes.

 – Le mode Fluorescent est adapté aux lampes halogènes, aux néons. Quand vous êtes dans une place publique, c’est généralement la lumière utilisée.

 – Lumière du jour : c’est la luminosité normale dans la journée. Selon les appareils, elle peut se présenter sous plusieurs variantes. C’est pourquoi avoir une photo colorée n’est pas automatique.

 – Nuageux : cette option fait partie de la lumière du jour, mais par un temps nuageux.

 – Ensoleillé : quand le soleil brille, il procure plus de lumière, et l’appareil s’adapte à la situation. Parfois, le soleil est au zénith, mais votre photo est sombre parce que le réglage n’est pas au point.

 – Ombre : c’est en pleine journée, mais l’objet ou la personne à prendre en photo se trouve à l’ombre.

À chaque paramètre correspond une valeur de température. L’appareil associe automatiquement les deux paramètres, et les interprète ensemble, en rendant votre photo.

 

Quel rapport avec la température ?

Sachez que l’appareil réagit également par rapport à la température de couleur. En effet, la chaleur ambiante influe sur la qualité de la photo. Normalement, une lumière vive fournit plus de chaleur. C’est la raison pour laquelle vous apercevez plus de jaune dans vos images. À l’ombre, par contre, c’est plutôt le froid qui règne et vos photos tendent vers le bleu. 

Vous avez certainement compris que l’appareil relie la lumière jaune à une température élevée. La faible luminosité, quant à elle, est associée à une basse température.

L’importance de la température

La température thermodynamique est mesurée en kelvin, pas en degré Celsius. Pendant une seule journée, elle peut varier de 1000 à 9000 k. Plus la valeur est élevée, plus il y a de chaleur. C’est ainsi que l’appareil photo fonctionne, pour vous donner le résultat. 

Si vous faites l’expérience de placer une lumière chaude à côté de votre appareil, alors que l’objet à photographier se trouve à l’ombre, vous serez très déçu. Logiquement, la chaleur et l’ombre n’ont rien à avoir l’une avec l’autre.

 

Est-il possible de régler la température à part ?

C’est possible, si vous n’utilisez pas les réglages prédéfinis de l’appareil. Dans ce cas, vous devriez paramétrer manuellement la température. Évidemment, vous pouvez le faire si votre appareil possède cette option. 

Cherchez donc, dans le menu, l’onglet qui permet de changer la température de couleur. Il n’est pas prudent d’attribuer une intensité de lumière à une valeur précise de température. Cela pourrait vous induire en erreur. Tout dépend également de l’appareil. Il est conseillé de faire des essais, avant de vous fixer sur un chiffre. Faites donc le test de l’image blanche. 

Utilisez du papier, ou n’importe quel objet de couleur blanche. En tenant compte de la lumière de l’endroit, commencez par une valeur approximative. En plein soleil, vous pouvez avoir entre 3500 k et 4500 k. Pour une lumière assez proche, avec une température réelle plus forte, il faudra prévoir une valeur plus élevée en kelvin. Quand vous obtenez une photo blanche, qui ressemble à la couleur réelle, vous avez alors trouvé la température adéquate. C’est toujours la balance des blancs. Vous pouvez tester vos talents avec une maison de poupée en bois.

 

L’utilisation du flash

Le flash sert à fournir plus de lumière là où il fait sombre. Cependant, il peut devenir un piège, si vous ne savez pas l’utiliser. Le souci de l’automatique se présente toujours. La lumière du flash est instantanée, mais brève. Elle peut rendre la photo floue, s’il y a un excès de luminosité. Vous obtiendrez des images qui tendent vers le jaune, ou vers le bleu, selon l’éclairage existant. Vous revenez donc à la case départ, à la balance des blancs. Si vous voulez prendre une photo artistique en couleur, évitez les réglages automatiques.

Conclusion

La photographie est un art et ce n’est pas par hasard. Tout le monde peut manipuler un appareil photo, mais seuls les professionnels savent le maîtriser. Vous pouvez en devenir un, en trouvant les bons réglages, quelle que soit la lumière et la température. En comprenant la balance des blancs, vous avez fait un grand pas.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES