Comment faire un time lapse avec un appareil photo ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Le timelapse est un terme anglais utilisé pour décrire la succession de grands clichés à des intervalles réguliers. Le résultat donne naissance à une vidéo à effet accéléré qui résume un évènement en seulement quelques secondes. Comment réussir cette technique avec un appareil photo ? Ci-après les différentes méthodes à suivre.

 

Quels sont les avantages d’effectuer du timelapse ?

De nombreux photographes utilisent le timelapse pour satisfaire leurs interlocuteurs et leur faire vivre une expérience de vue irréprochable. Étant donné que la prise est effectuée dans un seul endroit, l’on peut se pâmer d’admiration de plusieurs évènements que l’on n’arrive pas à enregistrer avec une caméra. 

Pour faire preuve de créativité, certains professionnels s’intéressent par exemple à la fonte de la glace ou bien au défilement des étoiles. D’autres cependant, travaillent sur le déplacement de voitures ou le passage des nuages. En clair, cette méthode est employée en pleine nature. À noter qu’il existe ce que l’on appelle l’hyperlapse. Contrairement au timelapse, celui-ci prend des images à des endroits différents et à de très longues distances.

Réaliser un timelapse avec un appareil photo : Liste des matériels utiles  

Faire un timelapse pour la première fois avec un appareil photo numérique ou un modèle classique est loin d’être une tâche facile. La lumière doit en effet rester inchangée tout le long de la vidéo. Autrement, le rendu final laissera à désirer. Si jamais l’individu fait face à des lumières changeantes, il est obligé d’adopter le mode priorité d’ouverture. Bien évidemment, de petites retouches après la production s’avèrent toujours nécessaires. Voici les matériels indispensables pour réaliser un film time lapse :

 – L’appareil photo est le premier dispositif incontournable lorsque l’on veut faire un film avec photo. Toutefois, pour un résultat plus optimal, il faut privilégier le mode manuel sur la balance des blancs ainsi que sur l’exposition. Aussi, il est toujours conseillé de désarmer le mode autofocus.

 – Une carte mémoire avec une mémoire de stockage d’environ 8 Go suffira amplement pour réussir l’effet accéléré recherché.

 – Le trépied assure quant à lui, la stabilité de l’image étant donné que la séquence doit être prise sur un même point.

 – Une batterie pleine est l’accessoire qui permet de faire durer le timelapse encore plus longtemps. Elle remplace bien évidemment la pile utilisée au départ.

 – L’intervallomètre, comme son nom le suggère, a pour rôle de décrire le laps de temps entre chaque image. Si l’appareil n’embarque pas cette fonctionnalité, mieux vaut acheter une télécommande conçue spécialement à cet effet.  

 

Faire un timelapse : quels sont les différents réglages à privilégier ? 

Le timelapse demande beaucoup de précisions. En effet, pour que le rendu soit irréprochable, il faut respecter la cadence de 24 images par seconde. Il est également important de définir l’intervalle de temps entre chaque image. 

Le chiffre varie en fonction de la vitesse du déplacement de l’objet. En général, un véhicule affiche par exemple un intervalle de 1 à 2 secondes contre 3 secondes pour les piétons. Le lever et le coucher de soleil se limitent à 5 à 10 secondes alors que les chantiers de construction atteignent une heure et plus. 

Pour trouver l’estimation de temps pour réaliser une vidéo, il faut faire un calcul timelapse. La formule est la suivante : la durée du plan en secondes multipliée par la cadence d’images finale. Ainsi, pour une vidéo de 45 secondes, voici le calcul : 10 secondes x 24 images/seconde = 240 photos. Une fois cette étape effectuée, il est important de déterminer le temps avant la fin du timelapse, avec comme formule : Nombre de photos à prendre x intervalles choisis. 

En reprenant l’exemple précédent voici le résultat pour un intervalle de 2 secondes : 3 x 240 = 720 secondes soit 12 minutes. Il existe également un mode de calcul inversé pour connaître combien de secondes en 24h il faut pour prendre en photo le déplacement des véhicules. Pour ce faire : 24 heures = 1440 minutes = 86 400 secondes de capture, ensuite 86 400 secondes / 240 photos = 360 secondes d’intervalle de temps.

Le choix de la prise de vue à adopter

Regarder le résultat du timelapse sur TV 3D est toujours très amusant. Cependant, avant de fêter son heure de gloire, il faut adopter le bon geste pour faire un time lapse à partir d’une vidéo. 

Premièrement, il est important de connaître le temps qu’il fera au moment du time lapse vidéo. Ensuite, certains professionnels emploient des logiciels spécifiques pour déterminer les conditions de lumière les plus propices pour photographier. Une fois ces étapes effectuées, il faut commencer par le branchement de l’intervallomètre puis l’installation du trépied. 

Pour optimiser la stabilité de celui-ci, l’utilisateur ne doit pas hésiter à bien le charger. Lorsque l’appareil est allumé, il faut activer le mode manuel puis sélectionner une sensibilité. Mieux vaut se limiter entre 100 et 200 ISO pour un résultat irréprochable. Le réglage de l’ouverture et de la vitesse est important. L’une comme l’autre, favorise l’exposition des images. Une fois que tout est parfait, il ne reste plus qu’à désactiver l’autofocus et le tour est joué !

 

Gros plan des logiciels à mettre en avant

Le montage timelapse est la dernière ligne droite. Bien évidemment, cette étape permet de collecter les images pour en faire une vidéo. Pour ce faire, il faut néanmoins se servir d’un logiciel spécifique. Virtual Dub est un logiciel time lapse gratuit, compatible uniquement avec le système d’exploitation Windows. Toutefois, il n’est pas adapté aux novices. 

Le DB Deflicker, cependant, est un algorithme payant, certes. Ce logiciel time lapse a pour rôle d’effacer les scintillements sur les vidéos afin d’obtenir un meilleur rendu. Pour ceux qui sont à la recherche d’un logiciel pour Linux, Gphoto2 fera parfaitement l’affaire. Enfin, il est possible d’utiliser accélérer vidéo after effect pour avoir un résultat maximal. Pour aider les amateurs, certains professionnels spécialisés dans le domaine du timelapse donnent des formations sur internet. Il suffit de bien choisir le plus compétent d’entre eux, et le tour est joué !  

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES