Apprendre la technique du portrait photo

Dernière mise à jour: 26.11.22

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, immortaliser des souvenirs sur le papier ou sur une carte mémoire est une vraie richesse en soi. La réussite d’un cliché nécessite quelques conditions. Il serait en effet malheureux de se rappeler un événement à partir de photos ratées. Pour effectuer un portrait sous le meilleur profil, voici les étapes essentielles.

 

La mise en place de la séance de shooting

Vous avez décidé de vous lancer dans la photographie. Que ce soit en amateur ou en professionnel, vous mettez dans cette optique l’avenir d’un individu en boîte, en ce qui concerne les prises de clichés. Une personne sera en effet réticente au premier abord à effectuer une photo de portrait, de peur de dévoiler une apparence désagréable. Afin d’éliminer ce premier souci, il vous appartient de mettre toutes les chances de votre côté, en réussissant à la convaincre de devenir votre modèle. 

Ceci déterminera par la suite si elle se sent définitivement imparfaite, ou au contraire, si elle pourrait disposer d’un futur brillant en tant que mannequin photo. Par nature, tout le monde aime prendre des photos, que ce soit avec un appareil photo numérique, un appareil photo d’un autre modèle ou un appareil mobile. Il vous appartient de réveiller cette flamme et pour ce faire, il vous faut réussir vos prises de vue. Des conditions préalables vous aideront à atteindre cet objectif.

 – Le choix du lieu

Pour effectuer un portrait de qualité, vous devez en première étape déterminer le lieu où se passe la séance photo. Vous devez choisir l’endroit en fonction du thème que vous souhaitez mettre en avant. L’extérieur reste toujours l’idéal pour rappeler les vacances ou les loisirs, notamment un coin de plage, ou une aire de repos sur une autoroute par exemple. 

Par contre, l’intérieur demeure le plus intéressant pour souligner une activité personnelle, domestique ou professionnelle. Un bureau, une salle de bain ou une chambre à coucher peuvent exprimer pleinement des idées spécifiques : le monde du travail, l’entretien de la santé, ou la phase de repos et de détente, entre autres.

 – La préparation du matériel

En second lieu, vous devez vous assurer de disposer de tout le matériel requis pour que la séance se passe dans les meilleures conditions. Aucune photo de votre modèle ne pourra évidemment être tirée sans l’équipement principal nécessaire à cet effet : l’appareil photo. 

Selon votre situation et votre niveau d’expertise en la matière, vous pourriez peut-être avoir besoin de plusieurs types d’accessoires. Différentes catégories de diaphragmes, de focales ou de zooms peuvent en effet dévoiler différemment un profil suivant ce que vous envisagez de mettre au premier plan. Mais il est également possible que vous ne disposiez que d’un simple smartphone, pour vous initier aux techniques du portrait avec une amie qui veut bien se prêter au jeu. 

Dans tous les cas, un élément essentiel doit être respecté. Assurez-vous toujours que l’appareil photo possède une autonomie adéquate pour toute la durée de la séance. Il serait dommage de tout interrompre au moment où le modèle se sent en confiance et que votre inspiration atteint sa pleine phase d’excitation.

 – La disponibilité des accessoires

Par ailleurs, vous devez également prévoir qu’une partie de prise de vue ne dure que quelques secondes. Pour des images volées ou des captures sauvages, il vous suffit en effet de cliquer rapidement sur l’écran de votre smartphone pour tout mettre en boîte. Mais si vous voulez réaliser un portrait photo digne d’un véritable professionnel, munissez-vous d’un équipement qui vous sera d’une grande aide dans les moments les plus chauds : il s’agit du trépied. 

Un appareil photo reflex pèse un certain poids, à nu. Une fois avec les différents accessoires supplémentaires comme les téléobjectifs, la charge que vous aurez à tenir entre les mains, à régler et à équilibrer peut passer du simple au double ou plus. Vos mises au point peuvent alors s’avérer être plus complexes dans ces conditions. Selon la situation, vous pouvez opter pour un trépied simple, ou pour un modèle beaucoup plus difficile, qui pourrait vous permettre par exemple d’effectuer facilement des contre-plongées ou des captures dans un angle peu commun. Mieux, un trépied stabilisateur serait l’idéal pour tout mettre en place, il ne vous restera ensuite qu’à déclencher au moment opportun.

En outre, un autre équipement nécessaire si vous voulez intégrer le monde des spécialistes se matérialise par le réflecteur. Il peut vous servir indifféremment en extérieur pour procéder à une redirection de la lumière du soleil, mais aussi en intérieur pour jouer sur les projecteurs et obtenir un effet d’éclairage original. Mine de rien, ce bout de tissu clair ou argenté peut transformer la qualité d’une photo d’un extrême à l’autre, rien qu’en l’orientant d’une certaine façon vers le sujet à immortaliser. 

En général, un simple linge blanc peut vous aider en ce sens si vous commencez votre avancée vers la spécialisation. Par contre, vous pouvez trouver des modèles spécifiques et déjà bien paramétrés dans les boutiques et magasins dédiés au monde de la photographie.

Enfin, un autre élément essentiel pour marquer à la fois le sujet et son environnement se matérialise par le flash. Ce dernier nécessite cependant une certaine technique, et surtout une connaissance déjà assez avancée en matière de prise de vue. En effet, il apporte un type d’éclairage spécifique qui, bien calculé, bien orienté et déclenché au bon moment, ajoute une touche artistique incontestable au cliché que vous réalisez. 

Il peut par exemple constituer un allié précieux afin de souligner ou de supprimer des contrastes marqués sur un visage dans le cas d’un portrait d’un homme. Dans le cas contraire, un flash mal calibré ne pourra que ruiner une photographie qui a nécessité plusieurs minutes de mise au point, et pour laquelle vous avez demandé beaucoup d’efforts de la part de votre modèle.

La préparation technique

Lorsque le matériel dont vous avez besoin est totalement prêt et que vous êtes sûr de ne pas avoir à courir pour chercher un élément oublié, vous pouvez passer aux choses sérieuses. Votre modèle est maintenant à votre disposition, et il devra se prêter au jeu pour que vous puissiez le dévoiler sous un angle qu’il pourrait ne pas encore avoir connu. Pour ne pas lui demander de patienter trop longtemps, vous devez effectuer au préalable quelques réglages et préparatifs, de manière à ce qu’il ne vous reste que quelques finalisations avant le fameux déclic.

 – Le centrage pour la mise au point

Tout photographe de portrait professionnel connaît ce secret pour sublimer l’effet d’un cliché. Si vous voulez faire partie des meilleurs, vous devez également l’appliquer : il s’agit d’effectuer la mise au point de votre prise de vue sur les yeux. Dans la vie normale, ces organes de la vision constituent les premiers éléments que tout le monde regarde lors d’une première rencontre. Il en va de même pour une photo. 

Une image nette sur le miroir de l’âme permet d’amplifier toute la puissance d’un cliché, afin d’en renforcer l’effet. Néanmoins, vous pouvez également vous aventurer à vous concentrer sur d’autres parties du visage, en fonction du message que vous voulez délivrer dans votre portrait. L’intensité d’un regard, la sensualité des lèvres, ou l’éclat d’une mèche de cheveux teintée peuvent constituer autant de centres d’intérêt à exploiter.

 – Les méthodes de cadrage

L’environnement favorise la mise en valeur du sujet principal. Pour une belle photo plein pied, vous devez généralement jouer entre un équilibre parfait de manière à ce que le modèle reste au centre de l’image. Mais pour un portrait, un cadrage serré au maximum permet d’accentuer ce que vous voulez souligner sur votre cliché. Vous pourrez ainsi donner toute la place à un visage, de sorte que les cheveux constituent par exemple le seul décor alentour. 

Vous avez également le choix de concentrer toute la puissance du regard sur un œil, de manière à ce que le reste du minois en représente le cadre. Toutefois, il vous est quand même possible d’intégrer une partie de l’environnement pour mieux exprimer l’idée du cliché. Capturer une moue suggestive, avec une tête reposant sur un oreiller, pourrait par exemple laisser courir une certaine imagination.

 – Le réglage de la profondeur de champ

En général, le principe est simple quant à ce paramètre, en ce qui concerne le portrait. Pensez à une ouverture photo la plus grande possible, afin de vous permettre de tout focaliser sur le sujet. Cette technique demeure la plus adaptée pour isoler un œil ou des lèvres du reste du visage, et renforcer ainsi la valeur de l’image. Si vous devez intégrer un arrière-plan plus large, assurez-vous juste de vous servir des accessoires adéquats pour garder la netteté du modèle à mettre en évidence. Comme pour tous les autres thèmes, ce principe fonctionne également pour ce style particulier de prise de vue.

 – La gestion de la lumière

Étymologiquement, la photographie doit sa principale raison d’être à la présence – ou à l’absence – de lumière. Pour information, le mot photo signifie lumière en grec, ce qui confirme l’importance de cet élément pour vos clichés. En ce sens, vous avez une infinité de possibilités pour l’exploitation de cette ressource. L’idéal reste évidemment la lumière du jour, qui vous permet de retranscrire cette naturalité sur le papier. Toutefois, vous devez maîtriser les différents types de luminosité, qui peuvent produire un effet plutôt opposé à ce que vous attendiez en cas de mauvais emploi. 

Quand le soleil est à son apogée, vous aurez affaire à des ombres dures qui pourraient gâcher la poésie de l’image. L’art d’utiliser les réflecteurs joue alors tout son rôle, pour vous permettre d’apporter un éclairage là où il ne se trouve pas. Vous pouvez aussi attendre un moment précis comme l’heure dorée pour effectuer votre photo de portrait d’une femme avec une luminosité et une teinte des plus naturelles possible.

Selon le cas, vous pouvez encore vous rabattre sur l’utilisation à bon escient de flash, pour éclairer une partie spécifique du modèle. Mais cette option vous demandera beaucoup plus de travail pour le calcul de l’angle idéal par rapport à la pose adoptée.

La direction du modèle

Il est maintenant temps d’entrer dans le vif du sujet. Cette façon de parler indique simplement le moment de vous consacrer à la mise en condition et à la préparation aux directives pour votre modèle. Les tempéraments changent d’une personne à l’autre, et un même sujet peut exprimer deux extrêmes de comportement en une seule séance. Outre votre expertise par rapport à la partie matérielle et technique, vous devez aussi user de vos cartes en matière de psychologie et de relations humaines. En effet, personne ne naît modèle, mais tout le monde peut également le devenir, avec un bon encadrement, des conseils avisés, et surtout une dose illimitée d’encouragement.

 – L’instauration d’une atmosphère de détente

Qu’il s’agisse d’une première ou d’une énième fois, le trac surprend toujours un artiste avant de monter sur scène. Votre modèle vit exactement ces mêmes sensations, quand il se retrouve devant votre objectif. Si certains habitués ont appris à se libérer de leur stress au fil des séances, d’autres continuent de se figer avant le premier bruit de l’obturateur. Votre première mission consiste alors à les mettre à l’aise, surtout s’ils savent le type d’image que vous recherchez. 

En mode portrait, une personne dévoile une partie de leur visage ou de leur corps davantage par rapport à d’autres. Une situation de tension ou de mal-être pourrait alors nuire à la beauté de vos prises de vue, sauf dans le cas où vous traiterez un thème à ce propos. Mais la solution reste simple pour décontracter votre modèle. Parlez-lui de tout et de rien, tout en indiquant entre deux conversations le but que vous recherchez durant cette séance. Faites-lui comprendre qu’il constitue l’intérêt principal de ce que vous effectuez sur le moment, et qu’il en ressortira changé et enrichi dans presque tous les sens du terme.

 – L’amorçage du rire, le meilleur désinhibiteur naturel

Même s’il est venu de sa propre volonté pour une photo de portrait, votre modèle peut toujours se retrouver en proie au doute à certains moments de la séance. Ces instants particuliers peuvent se figer sur le papier, malgré le nombre important de déclics déjà passés qui l’auront plus ou moins habitué à l’ambiance de la situation. Le remède le plus simple pour détendre l’atmosphère consiste à recourir à la thérapie la plus connue et la plus efficace pour désinhiber une personne : il vous suffit de trouver un moyen pour faire rire votre modèle. 

Les solutions peuvent être nombreuses, comme le fait de raconter des anecdotes aux chutes comiques que vous avez vécues dans l’exercice de votre profession par exemple. Vous pouvez aussi lui demander de vous relater une situation qui lui a paru réellement drôle. Dans la plupart des cas, cette voie l’aidera à retrouver sa confiance, et la première esquisse d’un sourire peut venir illuminer son visage pour améliorer la photo. Après cette petite parenthèse agréable, vous pourrez reprendre les choses sérieuses.

 – La mise en avant des expressions naturelles

La mise en confiance reste l’ingrédient principal pour réussir à faire un portrait de toute beauté. Lorsque votre modèle se sent à l’aise, il sera beaucoup plus enclin à laisser s’exprimer ses émotions. La gaieté ou la tristesse, l’indifférence ou même le dédain peuvent facilement se lire dans un regard préparé et conditionné en ce sens. Qu’il s’agisse d’une photo de personnage posant avec le meilleur ukulélé des îles du Pacifique, ou d’un visage de femme 3/4 en extase, les solutions sont nombreuses pour arriver à obtenir un cliché de qualité.

La méthode principale la plus simple consiste à demander au sujet de fermer ses yeux, et de visualiser un endroit, un objet ou une situation particulière. Comme le portrait photographique se concentre généralement sur l’expression du regard, il ne vous reste plus qu’à lui demander de les rouvrir lorsque vous estimez qu’il s’est bien imprégné du thème à imaginer, et de déclencher votre appareil au même moment.

La réussite d’une photo de portrait peut par ailleurs dépendre d’une mise en condition plutôt physique que mentale. Quel que soit le type d’expression que vous voulez capturer, vous pouvez sans conteste l’obtenir en demandant à votre modèle de se prêter à un jeu de rôle. En se glissant dans la peau d’un autre personnage, il laissera libre cours à son imagination. Vous découvrirez ainsi une véritable mine d’or d’émotions que vous pourrez adapter à chaque technique de prise de photo portrait à utiliser.

 – Autres conseils utiles

La puissance de l’image varie suivant les types de portrait que vous voulez effectuer avec votre mannequin. Avec un même sujet, vous disposez de trois visions et expressions différentes en fonction du fait qu’il s’agit d’une vue de face, de profil ou de 3/4. Toutefois, pour obtenir le meilleur tirage possible, vous devez appliquer certaines règles.

La première consiste à donner des instructions précises à votre modèle, de manière à ce qu’il se positionne idéalement par rapport à l’emplacement de l’objectif pour portrait. Ensuite, vous devez user de quelques méthodes naturelles de mise en valeur, comme le fait de vous placer dans un angle spécifique, ou lui demander d’adopter une certaine posture pour masquer d’éventuels embonpoints, et obtenir une photo de portrait originale.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES