Qu’est-ce que la sensibilité ISO en photographie ?

Dernière mise à jour: 26.11.22

 

La sensibilité ISO photo est l’un des facteurs essentiels pour le réglage de l’exposition. Afin de cerner l’influence qu’elle peut avoir sur les clichés, nous allons vous donner des définitions plus précises de ce réglage d’appareil photo. De plus, nous vous ferons découvrir les astuces pour bien ajuster ce paramétrage. Aussi, vous en saurez un peu plus sur le bruit numérique.

 

Tout savoir sur la sensibilité ISO

Afin de tout comprendre concernant la sensibilité du capteur, il est important de revenir un peu à la base du processus de la photographie. Vous savez certainement qu’une surface sensible permettant d’enregistrer de la lumière est utile pour pouvoir former une image. Cela dit, cette dernière pénètre à l’intérieur de l’appareil avant d’arrêter son parcours sur un support fin, notamment la pellicule pour la photographie argentique et le capteur pour les images numériques.

Afin d’élargir les possibilités, il existe plusieurs niveaux de sensibilité parmi lesquels vous pouvez choisir. De cette manière, il est plus facile de s’adapter aux intensités de lumière différentes. Pour emmagasiner davantage de lumière, il est préférable d’opter pour une surface très sensible. Toutefois, le processus est largement simplifié si vous vous servez d’un appareil photo numérique. En effet, le réglage de la sensibilité iso s’effectue par le système intégré à son boîtier. Évidemment, vous pouvez la modifier entre deux clichés, contrairement aux images sur pellicules.

À présent, entrons dans le vif du sujet pour mieux comprendre la photographie. Pour faire plus simple, l’ISO photo est donc la sensibilité à la lumière du capteur. On se sert d’une échelle de référence pour définir cette sensibilité qui est l’ISO ou International Standard Organisation. Il s’agit d’une norme destinée à mesurer l’exposition à la lumière qui varie entre 50 à 6400. Évidemment, ces facteurs sont différents d’un équipement à un autre. Toutefois, il faut préciser que les matériels récents sont beaucoup plus performants puisqu’ils profitent des derniers progrès dans le domaine. 

Pour faire plus simple, plus sa valeur est élevée, plus le capteur est sensible. Cela dit, un appareil photo affichant un ISO de 100 ou 200 dispose donc une faible sensibilité, contrairement à des modèles qui en possèdent jusqu’à 3200 ou 6400. En outre, cette valeur peut se diviser en plusieurs paliers et chacun d’entre eux correspond à une sensibilité qui est 2 fois plus élevée par rapport à la précédente.

Lorsque vous prenez des photos et que vous doublez l’ISO, l’appareil accumule davantage de lumière. Ceci permet de donner beaucoup plus de sensibilité afin d’avoir des clichés plus clairs. Dans le cas contraire, vous obtenez des images plus sombres. Ainsi, il est possible de jouer sur cette valeur en fonction de l’effet que vous recherchez.

Comment effectuer le réglage et le changement de l’ISO ?

Les informations suscitées permettront d’en savoir plus sur la base de la photographie et plus particulièrement sur l’importance des ISO. Dorénavant, découvrons ensemble comment trouver sa sensibilité en fonction de l’effet recherché.

 – Afin de modifier l’ISO de votre appareil photo, la première option, c’est de choisir le mode ISO « auto ». À ce moment-là, vous adoptez uniquement un seul paramétrage qui s’applique automatiquement. Dans ce cas, vous utilisez la sensibilité la plus basse qui permet d’avoir une exposition normale associée aux divers ajustements.

 – Sinon, il est aussi possible d’opter pour un réglage manuel des ISO. Si vous disposez d’un appareil photo réflex, alors il suffit de vous servir de la molette située sous le boîtier pour accroître ou réduire les ISO.

Cela dit, il est très facile d’effectuer l’ajustement de cette fonction, peu importe la qualité de votre matériel. Il s’agit d’une option d’utilisation accessible qui permet pourtant de faire une grande différence sur les photos que vous réalisez. Donc, il est primordial de consulter le manuel fourni avec votre appareil avant d’effectuer les ajustements souhaités.

 

Les influences de la sensibilité ISO

Si vous avez bien suivi toutes nos explications, vous savez maintenant que la sensibilité ISO sert à accroître la sensibilité du capteur à la lumière. Par conséquent, ce réglage joue un rôle important lorsque vous prenez des photos en basse éclairage étant donné que le capteur entrepose plus de lumière. Cependant, le revers de la médaille, c’est qu’en augmentant la sensibilité, vous favorisez l’apparition de bruit numérique. Ce dernier se traduit souvent par les « grains » qui sont perceptibles sur les clichés provenant des tirages argentiques. Nous pouvons d’ailleurs remarquer que le bruit est particulièrement prononcé sur les zones sombres et uniformes. De plus, il détériore la qualité des clichés au lieu d’améliorer leur rendu.

Afin de constater la relation entre le bruit et l’ISO photo, il suffit de comparer deux images dont le premier possède une sensibilité plus basse tandis que la seconde est plus importante. Dans le dernier cas, vous allez remarquer qu’il est très facile de distinguer le bruit numérique. Il se traduit souvent par une granulation qui vient se superposer à l’image.

Dorénavant, vous savez qu’une sensibilité à la lumière élevée augmente la quantité de grain sur les clichés. Toutefois, il ne s’agit pas du seul facteur qui entraîne la dégradation de la qualité des photos. Ainsi, vous devriez également faire attention aux paramètres suivants.

 – Les dimensions du capteur : il faut savoir que la taille de cet élément influe sur le rendu des clichés. Cela dit, un modèle doté d’un grand capteur est capable de mieux atténuer les grains.

 – Les mensurations de l’image : les bruits sont beaucoup plus visibles sur les images visionnées et imprimées en grand format par rapport à ceux qui sont faits en petites dimensions.

 – Les traitements : les retouches réalisées après la prise des photos accentuent également l’apparition des grains.

Quoi qu’il en soit, nous pouvons constater qu’il y a de grands progrès effectués dans ce domaine depuis plusieurs années. En effet, les fabricants fournissent beaucoup d’efforts pour pouvoir allier sensibilité élevée et bruit numérique réduit. Cela dit, nous vous invitons à vérifier les réglages de l’appareil photo que vous prévoyez d’acheter pour obtenir une meilleure qualité des images.

Quelle est la sensibilité ISO recommandée ?

Il n’existe pas de règle précise concernant l’ajustement de l’ISO de votre appareil photo professionnel. Quoi qu’il en soit, il est conseillé, dans la mesure du possible, d’appliquer la sensibilité la plus basse. Ceci permettra de limiter l’apparition de bruit numérique sur les images.

Ainsi, la hausse de la sensibilité ISO est uniquement nécessaire lorsque l’éclairage de la prise de vue est faible pour éviter les clichés flous.

Afin d’augmenter ou de diminuer la quantité de lumière qui parvient jusqu’au capteur, vous devez doubler ou réduire l’ISO du réglage photo de l’appareil. Ceci vous permettra d’ajuster les deux facteurs du triangle d’exposition dont nous avons parlé au début de cet article.

En outre, si vous ne souhaitez pas accroître l’ISO pour bénéficier de plus de luminosité, il existe aussi d’autres options que vous pouvez essayer lors des prises de vue.

 – Dans un premier temps, il est conseillé d’augmenter l’ouverture du diaphragme de l’appareil. Cette action contribue à limiter la hausse de l’ISO, pourtant elle entraîne en même temps la diminution de la profondeur de champ. À ce moment, les images perdent en netteté sur certaines zones.

 – Après cela, il faudra diviser par deux la vitesse d’obturation ou le temps de pose.

 – La vitesse des prises de vue devrait également être réduite en vue d’emmagasiner plus de lumière. Dans ce cas, il peut s’avérer nécessaire d’avoir recours à un trépied afin de conserver la netteté des images. En multipliant l’ISO par deux, vous n’aurez donc pas besoin de monter le temps de pose. Ainsi, la vitesse devrait être inférieure par rapport à la focale.

Grâce à ces techniques, vous augmentez la quantité de lumière qui parvient jusqu’au capteur. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à adapter la sensibilité ISO dans le réglage de l’appareil photo pour éliminer le surplus.

Mais alors, dans quels cas est-il nécessaire de changer l’ajustement de l’exposition des photos ?

 – Vous pourriez avoir besoin de modifier un ISO lorsque vous vous trouvez dans une situation à très basse température. À ce moment, vous avez déjà certainement remonté la vitesse et l’ouverture au niveau maximal. Donc, la seule option qui vous reste, c’est d’accroître l’ISO afin d’avoir des images qui sont suffisamment exploitables.

 – Même si c’est assez rare, certains photographes souhaitent créer intentionnellement des bruits numériques. Ces derniers apportent justement des effets de « grain » qui peuvent être recherchés sur certains clichés. Pourtant, vous devez savoir qu’il existe des techniques permettant de retoucher les images afin d’ajouter des grains sans être obligé de hausser l’ISO.

 – Lors de certaines situations, vous pourriez être amené à diminuer la quantité de lumière entrant dans votre appareil. Ainsi, il est nécessaire d’utiliser une vitesse d’obturation élevée ou une faible ouverture focale. Afin de compenser ces manques, vous n’aurez d’autres choix que d’augmenter la sensibilité ISO.

 

La relation entre les équipements photo et la sensibilité ISO

Grâce aux explications que nous avons apportées précédemment, vous savez à présent que veut dire ISO et quelles sont les spécificités de ce paramètre. Quoi qu’il en soit, il faut préciser que le matériel que vous utilisez est relatif au réglage de la sensibilité.

 

Le boîtier de l’appareil photo

Son prix : Le coût de ce dispositif peut déjà vous donner une idée sur sa performance. Cela dit, un modèle plus cher permet une meilleure montée en ISO qui réduit efficacement le bruit. La valeur de l’ISO photo est aussi particulièrement importante à ce moment.

Ses capacités : Lors du réglage de l’appareil photo réflex Canon, l’ISO peut être ajusté à un niveau très élevé pour s’adapter aux scènes à faible luminosité. En plus, la quantité du bruit est maîtrisée en vue d’améliorer le rendu des images.

L’ISO minimal : Pour les prises de vue en plein soleil, il est plus intéressant de vous servir de grandes ouvertures. Ainsi, il est recommandé de réduire l’ISO à 50 ou 100. Ceci augmente considérablement la vitesse de votre boîtier.

 

L’objectif de l’appareil photo

Son coût : Un objectif qui possède un très bon degré de luminosité est beaucoup plus cher. Le tarif augmente davantage si vous optez pour un modèle doté de longues focales. Dans tous les cas, nous conseillons de comparer plusieurs offres pour trouver des produits de qualité à prix accessible.

Son niveau d’ouverture : Si votre objectif dispose d’une très grande ouverture tout en étant très lumineux, alors vous n’avez plus besoin d’augmenter l’ISO.

Sa focale : L’utilisation de longue focale nécessite une vitesse plus importante pour échapper aux photos floues. À ce moment, vous bénéficiez d’une meilleure montée en ISO, surtout en cas de faible luminosité.

Les techniques de prise de vue

La nature des photos : En fonction du type de photographie que vous avez l’habitude de réaliser, vous pourriez avoir besoin d’augmenter considérablement l’ISO dans les réglages de la photo. Notamment, si vous travaillez dans un lieu à faible luminosité ou si vous avez choisi de longues focales.

Privilégier la montée de l’ISO : La plupart des boîtiers de dernière génération possèdent une meilleure gestion de la sensibilité ISO. Par conséquent, il n’y a aucune raison d’hésiter à augmenter l’ISO 2 à 3 fois plus afin d’obtenir des images claires et nettes.

 

Pour conclure

À travers cet article, nous avons pu vous informer concernant tous les points essentiels à connaître au sujet de la sensibilité ISO. Aussi, vous savez à présent comment monter un ISO et quel est le niveau recommandé pour obtenir des photos réussies.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES