Débuter la photographie : conseils des pros

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

La culture de l’image constitue aujourd’hui un principe devenu presque routinier dans n’importe quelle activité humaine. Pour le commerce notamment, mais aussi simplement pour se faire plaisir, la technologie de la photographie permet actuellement à tout le monde de se lancer dans ce secteur. Voici quelques conseils pour bien commencer.

 

Choisissez bien votre matériel

Pour évoluer dans un secteur et prendre du plaisir avec votre passion, il faut commencer par vous en donner les moyens. Bien entendu, tout dépend du budget et du degré d’implication dans lequel vous voulez vous plonger. Le domaine de la photographie connaît actuellement un engouement sans précédent, renforcé par les atouts que la technologie met désormais à votre disposition. Mais sans devoir vous ruiner pour autant, le matériel se décline en plusieurs catégories, parmi lesquelles vous trouverez certainement celle qui vous convient le mieux.

Le smartphone

Matériel de communication devenu indispensable, le téléphone portable s’est vu doté de nombreuses fonctionnalités innovantes. Après avoir réussi à passer des appels et des textos, il a ensuite permis d’accéder au réseau Internet pour envoyer des e-mails et aussi pour effectuer quelques travaux en ligne. Les dernières générations se retrouvent même avec des appareils photo intégrés, dont les performances pourraient rendre jaloux quelques modèles de compacts ou bridge d’entrée de gamme. Polyvalent et généralement accompagné d’un logiciel de traitement, ce type d’équipement peut vous être d’une grande utilité si vous êtes accro aux selfies, ou si vous vous sentez l’âme d’un chasseur de scoops.

Le compact

Ce modèle d’appareil photo numérique constitue une base d’investissement pour commencer à intégrer le monde de la photo amateur. Il met en avant de nombreux atouts qui vous aideront à nourrir votre passion, à commencer par le budget attractif. En effet, selon les performances que vous recherchez, vous pouvez choisir parmi des modèles différents à petit prix, mais qui pourront vous donner satisfaction dans votre apprentissage. 

Généralement, tout est automatiquement configuré pour ce type d’équipement, il vous suffit de cadrer votre sujet et d’appuyer sur le déclencheur pour immortaliser un moment spécifique. De plus, un autre avantage se matérialise par sa taille relativement pratique, puisque vous pouvez le mettre dans votre poche ou dans un sac et l’emmener partout avec vous. Seule l’autonomie de la batterie constitue la limite de vos pérégrinations.

Le bridge

Modèle intermédiaire, mais déjà pourvu de bon nombre d’améliorations par rapport au premier, ce type d’appareil vous rapproche d’ores et déjà du stade de photographe confirmé. Son principal point fort se caractérise par sa taille à peine plus importante que le compact, mais avec les possibilités – limitées quand même, cependant – de la catégorie supérieure. Avec un zoom intégré et quelques fonctionnalités plus approfondies comme le système de réglages, le bridge possède également la capacité d’effectuer des opérations d’enregistrement de scènes, ou de transmettre en direct sur Internet, en fonction des options disponibles.

Le reflex

Objectif ultime pour les amateurs qui veulent passer officiellement pro –ou pas forcément –, il s’agit de l’appareil photo par excellence qui dispose de toutes les fonctionnalités dont vous pouvez rêver, et même plus. Un appareil photo reflex vous apprendra à vous faire la main sur les multitudes de réglages que vous pouvez appliquer sur un sujet ou un objet, dans le but d’obtenir la meilleure mise au point, et valoriser ainsi votre cliché. Il va de soi que le budget pour l’acquisition d’un tel appareil n’est pas donné, mais si vous en avez les moyens, surtout ne vous en privez pas. Vous pourrez alors vous améliorer au fur et à mesure de vos utilisations, et effectuer des prises de vue de plus en plus réussies.

Le modèle hybride

Outre le reflex, cette catégorie est en train de devenir celle dont se servent autant les amateurs que les professionnels. La principale raison s’explique par la facilité de prise en main, mais aussi par les diverses fonctionnalités et caractéristiques techniques qui vous permettent de parfaire votre art et votre passion. Concernant le budget, certaines marques se révèlent parfois moins chères que les reflex haut de gamme, pour des rendus finalement pas si éloignés. Dans tous les cas, avec le temps, vous pourriez trouver goût avec ce genre d’instrument de prise de vue, avant de vous décider à vous orienter officiellement vers une carrière photographique.

Les accessoires

Facultatif ou indispensable, tout dépend du type d’appareil photo dont vous disposez et que vous voulez exploiter. Un petit compact ou un smartphone vous permettent d’éditer vos images en post-traitement avec un logiciel dédié. Quant aux modèles plus techniques, ces derniers vous offrent l’opportunité de vous familiariser avec de nombreux éléments annexes, tels que le trépied, le stabilisateur, le flash ou le filtre lumineux, entre autres. En fonction de votre budget, vous pouvez investir dans une simple perche pour selfie, ou un téléobjectif pour le meilleur gros plan. Votre niveau d’implication vous indiquera jusqu’où vous voulez aller.

 

Définissez votre terrain de jeu

Tout artiste a besoin d’un champ d’application pour apprendre et laisser s’exprimer son talent. De la même manière, vous devrez définir avant tout dans quel horizon vous voulez vous épanouir. Les choix sont légion, mais il est possible de les regrouper en deux grandes catégories : intérieur et extérieur. Vous devez les expérimenter une à une afin de découvrir dans quelle rubrique vous excellez et vous vous sentez à l’aise. Vous apprendrez également les diverses techniques relatives à certains modes de prise de vue, qui pourraient éventuellement vous identifier. Un photographe professionnel se reconnaît effectivement par un style personnalisé, qui permet de repérer ses œuvres du premier coup d’œil.

La photo en intérieur

Contrairement à ce que bon nombre de gens pourraient penser, apprendre à tirer des clichés en vase clos peut sembler plus enrichissant qu’il n’en a l’air. En effet, le choix du sujet à photographier, son emplacement ainsi que le vôtre, le niveau de luminosité, ainsi que divers autres paramètres techniques y existent, au même titre qu’ailleurs. Pour ne parler que de la manière d’apprendre à régler la lumière ou l’ombre, vous devrez appliquer des configurations différentes entre un salon et une cuisine, ou une chambre et une salle de bain par exemple. Chacun de ces espaces fermés nécessite des méthodes spécifiques, que vous devez apprendre à acquérir pour espérer tirer votre cliché sous son meilleur jour.

Dans ce contexte de la photo en intérieur, vous pouvez encore subdiviser votre formation en fonction de diverses possibilités. La première se résume à celle d’une zone où vous devez vous adapter au milieu, tel le cas de n’importe quelle pièce d’une maison, ou encore d’une salle de concert par exemple. Avec ces conditions, vous n’aurez d’autre choix que d’effectuer des mises au point complètes du début à la fin de la séance, pour trouver la meilleure option. 

A contrario, vous pouvez également bénéficier d’un environnement fermé où vous pouvez programmer et établir une ambiance de base invariable. Il s’agit d’un studio photo que vous pouvez envisager d’aménager dans votre chambre, ou une pièce libre dans votre maison. En disposant d’une telle opportunité, vous pouvez donner un rendu standard à toutes vos œuvres. Néanmoins, la photographie étant avant tout un art, il n’est pas interdit de changer de paramétrage à chaque fois, et laisser parler votre inspiration pourrait vous créer de bonnes surprises.

La photo en extérieur

En complément de la première option, le choix d’apprendre à utiliser votre appareil extérieur vous aidera à acquérir la maîtrise d’un élément essentiel à la photographie, en l’occurrence la lumière. Chaque minute qui passe vous offre en effet une variation d’éclairages différents, qui peuvent encore se décliner en d’innombrables opportunités à saisir suivant certains paramètres spécifiques. 

L’orientation de votre cible, son environnement immédiat et lointain, la présence de nuages entre autres constituent autant de facteurs pouvant influer sur la luminosité, et donc sur le résultat de votre photo. Par ailleurs, la force ou l’absence de lumière naturelle peut également jouer sur l’effet final de votre cliché. Immortaliser un endroit en plein jour le révèlera sous un aspect différent de celui que vous aurez lors d’une prise de vue la nuit, sous l’éclairage de lampes.

En ce qui concerne la photo en extérieur, vous disposez également d’un éventail de choix pour apprendre et perfectionner votre exploitation personnelle. Vous pouvez commencer par découvrir toutes vos possibilités, c’est-à-dire vos aptitudes artistiques et les capacités techniques de votre appareil, dans votre propre cour par exemple. Lorsque vous en aurez fait le tour, vous pourrez décider de vous attaquer à la rue, qui vous fournira de nouvelles expériences. 

Vous y apprendrez en effet à prendre en photo des sujets ou des objets qui ne seront forcément plus statiques, mais mobiles, ou soumis à l’influence de mouvements environnants qui rendent généralement une image plus vivante. Par exemple, l’Arc de Triomphe en tant que tel restera toujours moins impressionnant que lorsqu’il est exposé au flux incessant des passages de voiture tout autour, notamment dans le cadre d’une photo nocturne. Mieux, un cliché de la mer et de la plage au coucher de soleil sera plus agréable grâce au mouvement statique des vagues, qui retransmet l’impression de plénitude par le reflet de l’astre déformé par l’eau, en plus d’un jeu de contraste naturel plaisant au regard.

Délimitez le thème dans lequel vous voulez évoluer

Quand bien même la photo amateur a le mérite de n’imposer aucune règle, vous devez quand même vous soumettre à une certaine autodiscipline quant à la réalisation de votre objectif. Vous découvrirez par vous-même d’ailleurs qu’il importe de bien définir dans quelle filière vous souhaitez orienter votre passion pour la photo. Vous n’aurez pas suffisamment de doigts pour compter toutes les possibilités. Néanmoins, les choix se regroupent plus ou moins dans une certaine hiérarchie englobant des catégories spécifiques.

La personne

Ce thème figure parmi les plus difficiles à photographier, compte tenu de toutes les exigences qui tournent autour. Mis à part les vôtres, le modèle peut également vous en imposer certaines qui pourraient aller à l’encontre de votre projet. Un profil spécifique, un infime défaut physique à masquer ou à mettre en valeur, vous devrez apprendre à gérer autant de petites conditions pour réussir votre cliché, même en tant qu’amateur. 

De plus, le thème de la personne se départage encore en de nombreuses options, comme le portrait qui indique généralement un visage ou un corps en entier. Vous avez ensuite la possibilité de vous spécialiser dans une rubrique qui vous intéresse essentiellement, comme la photographie d’une partie du visage ou du corps. Vous apprendrez ainsi la manière d’exprimer l’intensité d’un regard, la volupté des lèvres, ou la sensualité des courbes féminines par exemple.

La nature

Sauf si vous vous perfectionnez dans la photo de plantes d’appartement, ce thème reste l’occasion idéale pour vous améliorer dans la prise de vue en extérieur. Suivant votre type d’appareil favori, vous pourrez vous surprendre à vous intéresser à la vie de la faune sauvage qui réside dans des bois proches de chez vous, durant un séjour dans un parc, ou même à l’étranger. Au pire, si vous n’avez pas cette chance, vous pourrez toujours vous rabattre sur vos animaux de compagnie, qui s’avèrent être relativement moins farouches devant votre objectif. 

Si vous avez du mal avec les mouvements dynamiques, vous pouvez vous tourner également vers la capture de paysages beaucoup moins mobiles. Les plans d’eau, les plages ou la montagne vous apprendront par exemple à prendre votre temps pour coucher sur le papier la sensation de quiétude que ce genre de cliché peut produire. Suivant les performances de votre appareil, vous pouvez également vous lancer dans des thèmes difficiles, comme la photographie d’une étoile par exemple.

Les objets

Ce thème spécifique constitue le meilleur moyen pour débuter en photo. En effet, rien ne vaut ce genre de cible pour vous mettre le pied à l’étrier. Vous pouvez commencer par des petits objets pour vos premiers essais, comme des ustensiles de cuisine, un jouet, ou tout autre élément susceptible de vous apprendre à effectuer votre cadrage et votre mise au point. Ensuite, vous pourrez vous attaquer à quelque chose de plus grand comme un meuble ou une partie de votre maison par exemple. Après avoir maîtrisé ces objets d’intérieur, vous pouvez commencer à prendre des équipements d’extérieur, à l’exemple des moyens de locomotion. Des images représentant une voiture, un avion en vol ou une moto peuvent impressionner ou laisser indifférents selon votre coup de main.

La photo artistique

Une belle image reste plus expressive que mille mots. La photo artistique concerne essentiellement les personnes, mais peut toucher également n’importe quel autre thème, comme la mise en valeur d’un musée, ou la transcription d’un contexte tendu. Cette dernière exprime notamment la photo journalistique, dans laquelle vous apprendrez à appuyer au bon moment pour capturer un doigt inquisiteur, un regard foudroyant ou pourquoi pas une rixe entre partisans politiques opposés. 

Dans un volet moins désagréable, vous pourriez également acquérir les rudiments de la photo de mode, pour mettre en valeur les mannequins et les tenues qu’elles arborent. Selon vos équipements, vous pourrez aussi apprendre à immortaliser un groupe en train de se produire sur une scène, avec un simple smartphone ou tout un attirail d’accessoires presque professionnel, si vous trouvez la place en ce sens. Autrement, un thème dans lequel vous pourriez assouvir votre passion se matérialise par le sujet du nu ou de la photo érotique, et pour laquelle vous pourriez être tenté d’évoluer vers la photographie professionnelle. Mais avant d’en arriver là, vous devrez avoir réussi à bien vous faire la main sur vos appareils, pour convaincre vos modèles.

Créez votre technique personnalisée

Un même appareil peut donner autant de résultats que d’utilisateurs. En d’autres termes, quelle que soit la marque que vous choisissez, et peu importe le type d’équipement que vous utilisez, vous devez apprendre à le maîtriser, afin de pouvoir vous concentrer pleinement sur le côté esthétique de votre séance de shooting. Votre évolution, mais aussi votre notoriété dans la photo amateur dépendra alors de la manière dont vous utilisez votre matériel. 

Un smartphone dont vous avez compris tous les paramétrages et les fonctionnalités vous permettra d’effectuer un cliché de meilleure qualité qu’un hybride ou un reflex dont vous ne connaissez pas la configuration de toutes les options disponibles ou l’utilisation des éléments du menu.

Pour vivre pleinement votre passion en tant qu’amateur, prenez le temps de tout essayer. Qu’il s’agisse d’un compact ou d’un hybride, effectuez une pratique régulière, et employez toutes les options de configuration possible. C’est le seul moyen de réussir à contrôler efficacement votre matériel, quel que soit le contexte d’exploitation. La durée nécessaire sera évidemment fonction de la complexité de l’appareil, vous maîtriserez plus facilement un smartphone par rapport à un reflex. Mais une fois que vous en aurez totalement assimilé l’utilisation, il ne vous restera plus qu’à laisser courir votre imagination. Pratiquez tous les jours pour mettre vos paysages en boîte et immortaliser vos sujets.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES